Cyclisme

02 juillet 2020 09:00; Act: 03.07.2020 00:07 Print

Une star de la photo de vélo vit au Luxembourg

Le Belge Tim De Waele, référence mondiale de la photo de cyclisme, est installé depuis huit ans au Luxembourg.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Il a déjà couvert 27 Tours de France, 24 Tours d'Italie et autant de Vuelta, pris des centaines de milliers de clichés et passe 250 à 300 jours par an loin de chez lui, près de la gare, à Luxembourg-Ville. Intégré en 2018 à l'agence Getty images, son budget voyage dépasse 500 000 euros par an.

Alors, pendant le confinement, le Belge Tim De Waele, 49 ans, était comme un lion en cage. «Je me suis ennuyé à mort», avoue le natif de Gand, qui en a toutefois profité pour voir son fils. Mais dès les premiers stages de reprise, il a fait sa valise. Car dans le monde du vélo, Tim, qui a débuté à 20 ans, est LA référence sollicitée autant par les médias que par les équipes. «En photo, le vélo est le sport idéal. Il y a des courses dans le monde entier, les endroits changent à chaque fois selon les conditions météo. On est toujours en route, pas bloqués entre quatre lignes».

«Il faut de la chance, mais ce sont souvent les mêmes qui en ont».

Arrivé au Grand-Duché, avec la CSC des frères Schleck et de Bjarne Riis, Tim en a fait son QG, pas seulement pour des raisons fiscales. «Le pays est très beau et parfait pour moi, avec des distances courtes, des démarches rapides».

Ses secrets: du travail, des sacrifices et savoir lire la course. «Sur la moto, on prend sans cesse des décisions: être à l'avant, à l'arrière, s'arrêter. Avec l'expérience, on comprend la tactique, on distingue les tics des coureurs».

Sur Paris-Roubaix 2016, il avait manqué de glisser en moto. Trouvant l'endroit piégeux, il s'était arrêté. Quelques instants plus tard, Fabian Cancellara chutait là. C'était dans la boîte. «Il faut de la chance, mais ce sont souvent les mêmes qui en ont», lance le photographe, surveillé de près par certains confrères. «Il m'arrive de me cacher derrière des arbres», sourit-il. Amoureux du Giro, il ne peut pas dire quelle est sa plus belle photo. «Je dois encore la faire».

(Nicolas Martin/ L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Rig aulo le 02.07.2020 09:25 Report dénoncer ce commentaire

    pas seulement pour des raisons fiscales = que pour cela, c'est comme les footeux qui partent pour gagner plus de frics et disent : le projet sportif m'attire

  • croix le 02.07.2020 20:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et alors...???????

  • popol le 02.07.2020 17:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l'argent attire le monde

Les derniers commentaires

  • croix le 02.07.2020 20:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et alors...???????

  • popol le 02.07.2020 17:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l'argent attire le monde

  • veritis le 02.07.2020 14:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    8 ans pour se rendre compte qu'il vit chez-nous.....

  • a star is borgne le 02.07.2020 13:57 Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxembourg, un pays de riches, de vedettes et de célébrités, bref, Los Angeles a du souci à se faire!...

  • Rig aulo le 02.07.2020 09:25 Report dénoncer ce commentaire

    pas seulement pour des raisons fiscales = que pour cela, c'est comme les footeux qui partent pour gagner plus de frics et disent : le projet sportif m'attire