Cyclisme féminin

28 septembre 2019 17:02; Act: 28.09.2019 17:35 Print

Van Vleuten championne, doublé néerlandais

Le championnat du monde féminin de cyclisme a sacré Annemiek Van Vleuten, 36 ans. Elle a devancé sa compatriote Anna van der Breggen. Christine Majerus a terminé 11e.

storybild

Annemiek van Vleuten a gagné après un cavalier seul de plus de 100 km. (photo: Twitter / Yorkshire 2019)

Sur ce sujet
Une faute?

La Néerlandaise Annemiek van Vleuten a survolé la course dames des Mondiaux de cyclisme, samedi, dans le Yorkshire, où elle a conclu une échappée solitaire de 104 kilomètres. Van Vleuten, qui est devenue la championne du monde la plus âgée de l'histoire, à 36 ans et 11 mois, a battu de plus de deux minutes sa compatriote Anna van der Breggen, la tenante du titre. L'Australienne Amanda Spratt a pris la troisième place, sous le soleil, avant l'arrivée de l'Américaine Chloé Dygert (4e), championne du monde du contre-la-montre mardi dernier.

Le premier groupe, réglé pour la sixième place par la Néerlandaise Marianne Vos, a franchi la ligne avec un retard dépassant les cinq minutes. Au sein de ce petit peloton, la Luxembourgeoise Christine Majerus a terminé 11e. Les Pays-Bas, qui dominent le cyclisme féminin, ont remporté les deux éditions précédentes des Mondiaux. Dans cette course de 149 kilomètres, van Vleuten est passé très tôt à l'attaque. Elle a distancé la Britannique Lizzie Deignan et l'Italienne Elisa Longo Borghini, qui ont tenté en vain de prendre sa roue. Derrière elle, van der Breggen a contrôlé les contre-attaques.

Championne du monde du contre-la-montre à deux reprises (2017 et 2018), Annemiek van Vleuten présente l'un des plus beaux palmarès du cyclisme féminin actuel. Si elle a manqué le titre olympique à Rio à cause d'une chute spectaculaire, elle compte quelque 67 victoires à son palmarès.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.