Coronavirus/Football

29 mai 2020 12:26; Act: 29.05.2020 14:46 Print

Cardiaque, Ronald Koeman a frôlé «le pire»

Le sélectionneur des Pays-Bas, dont un rendez-vous chez le cardiologue avait été annulé en mars à cause du Covid-19, a fait un malaise, quelques semaines plus tard.

storybild

Le sélectionneur des Pays-Bas fait partie d'une famille où il y a souvent eu des problèmes cardiaques. (photo: AFP/Piroschka van de Wouw)

Sur ce sujet
Une faute?

«J'ai eu de la chance», a expliqué Ronald Koeman, à la télévision néerlandaise. «Mon rendez-vous a été reporté en raison du coronavirus. À présent, je me demande combien de personnes ne sont plus en vie car un tel rendez-vous a été reporté», a déclaré Koeman.

«Aux soins intensifs, tout était fixé sur le coronavirus», a expliqué Koeman. Dans ma famille, il y a souvent eu des problèmes cardiaques. C'est pourquoi j'avais pris un rendez-vous pour le 19 mars. Il a été annulé. Oui, avec les conséquences que l'on sait».

«Je réalise que j'ai eu de la chance»

Début mai, Koeman, 57 ans, a ressenti des douleurs à la poitrine, au terme d'une sortie à vélo. Il a été transporté en ambulance à l'hôpital à Amsterdam, où il a été soigné. «Je suis rentré cassé à la maison, j'avais des douleurs à la poitrine, j'étais tout blanc et commençais à transpirer. J'ai pensé: ce n'est pas bon. Il était "moins une", j'ai frôlé le pire».

Le sélectionneur des Oranje indique qu'il est toujours resté conscient et s'est rapidement senti mieux. «Depuis, je suis retourné chez le cardiologue et tout va bien. Je réalise que j'ai eu de la chance», a-t-il conclu.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Zeljko le 29.05.2020 16:57 Report dénoncer ce commentaire

    On parie que demain on va nous sortir la suite de l'article qui va annoncer qu'il prenait de la chloroquine.

  • Sega le 29.05.2020 23:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La chloroquine est interdite pour ceux qui ont des problèmes cardiaques

  • Pasloindesch le 29.05.2020 21:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aujourd'hui tous les malades cardiaques décédés, infectés par le covid 19 seront mis sur le dos du professeur Raoult... Ou sont les vrais scientifiques ?... Moi j'ai choisi.

Les derniers commentaires

  • lulu25 le 31.05.2020 09:08 Report dénoncer ce commentaire

    et personne ne se pose la question que c'est peut être les efforts à vélo qu'il a fait qui sont la cause de son malaise cardiaque? ah oui c'est bien plus facile d'inculper le traitement à la chloroquine pour bien appuyer sur tout ce qu'on dit en ce moment sur le traitement, marrant on ne publie jamais un article sur ceux qui ont été traité à la chloroquine et qui ont survécu au covid-19 et pourtant il y en a . Mais bon il faut bien aider quelques grands groupes pharmaceutique qui espère se faire de c.....e en or autour de tout ça.

  • Sega le 29.05.2020 23:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La chloroquine est interdite pour ceux qui ont des problèmes cardiaques

  • Pasloindesch le 29.05.2020 21:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aujourd'hui tous les malades cardiaques décédés, infectés par le covid 19 seront mis sur le dos du professeur Raoult... Ou sont les vrais scientifiques ?... Moi j'ai choisi.

  • Zeljko le 29.05.2020 16:57 Report dénoncer ce commentaire

    On parie que demain on va nous sortir la suite de l'article qui va annoncer qu'il prenait de la chloroquine.