Coronavirus en Italie

27 février 2020 22:29; Act: 28.02.2020 11:35 Print

Cinq matches italiens se joueront à huis clos

La Serie A italienne reste perturbée par le coronavirus. Cinq rencontres, dont le choc Juventus-Inter, se dérouleront sans spectateurs ce week-end.

storybild

Le choc très attendu Juventus-Inter se déroulera sans les tifosi. (photo: AFP/Alberto Pizzoli)

Sur ce sujet
Une faute?

Le choc entre la Juventus et l'Inter Milan, ainsi que quatre autres matches du championnat d'Italie se dérouleront ce week-end à huis clos, du fait de l'épidémie de coronavirus dans la Péninsule, a confirmé jeudi, la Ligue italienne de football. Outre le match entre la Juventus, leader, et l'Inter (3e), les autres rencontres concernées sont Udinese-Fiorentina, AC Milan-Genoa, Parme-Spal et Sassuolo-Brescia. Selon le dernier bilan, 650 personnes ont été testées positives au nouveau coronavirus en Italie et la maladie y a fait 17 morts.

La décision de la Ligue est un prolongement de l'accord donné lundi soir par le gouvernement italien, à l'organisation de matches à huis clos, dans six régions du nord de l'Italie. Les six régions concernées sont la Lombardie, la Vénétie et le Piémont, les trois les plus touchées par la maladie, mais aussi le Frioul-Vénétie julienne, la Ligurie et l’Émilie-Romagne. Dans ces six régions, toutes les compétitions sportives en public avaient auparavant été interdites jusqu'à dimanche soir, dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus.

La Serie B (2e div.) avait déjà annoncé mercredi que quatre de ses matches se joueraient également ce week-end sans spectateurs. Le match entre la Juventus et l'Inter, surnommé «le Derby d'Italie», est chaque année l'un des moments les plus forts de la saison de football. Il met aux prises les deux équipes les plus titrées d'Italie et deux des clubs comptant le plus de supporters dans le pays. Cette année, il avait en plus une dimension sportive particulière puisque les deux équipes sont lancées avec la Lazio Rome (2e) dans un match à trois très serré pour la conquête du titre.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Craft le 28.02.2020 10:02 Report dénoncer ce commentaire

    Donc on laisse venir 3000 italiens à Lyon le mercredi soir mais on ne laisse pas aller dans leur propre stade le dimanche soir ?! Attention si dans les prochains jours, il y a des cas à proximité de Lyon... les politiques français seront tenus pour responsables !!

Les derniers commentaires

  • Craft le 28.02.2020 10:02 Report dénoncer ce commentaire

    Donc on laisse venir 3000 italiens à Lyon le mercredi soir mais on ne laisse pas aller dans leur propre stade le dimanche soir ?! Attention si dans les prochains jours, il y a des cas à proximité de Lyon... les politiques français seront tenus pour responsables !!