Football

29 septembre 2020 08:19; Act: 29.09.2020 10:54 Print

«Cette règle est en train de tuer le football»

Ce week-end, trois penaltys sifflés en Angleterre pour des mains involontaires, ont provoqué un appel sans précédent à la modification du règlement.

storybild

L’arbitre Peter Bankes va accorder le penalty de l’égalisation à la 95e minute à Newcastle pour une main à bout portant et de dos d’Eric Dier, le défenseur de Tottenham. (Andrew Boyers/Pool via AP) (photo: KEYSTONE)

Sur ce sujet
Une faute?

Peut-être est-ce le début d’une révolte, d’une action concertée et collective pour revenir en arrière. Ce week-end du 26-27 septembre 2020 semble avoir marqué un point de non-retour dans le dégoût que provoque en Angleterre l’interprétation, via la VAR, des nouvelles règles jugeant la faute de main.

En quelques heures, Crystal Palace (contre Everton), puis Brighton et Tottenham (dans les arrêts de jeu) ont encaissé des penaltys et perdu des points à cause d’une faute de main involontaire (celle de Maupay est étrange). De quoi provoquer une vague d’indignation sans précédent autour des terrains du Royaume.

Commençons par le talent de Jamie Carragher, capable de s’emporter avec justesse en plein direct. «C’est une honte absolue, une plaisanterie, lâche-t-il sitôt la décision prise par M. Bankes d’accorder le penalty de l’égalisation à Newcastle pour cette main d’Eric Dier (voir vidéo ci-dessus). Les supporters de Newcastle vont adorer, je peux l’entendre. Mais n’importe qui d’autre dans ce pays sera d’accord avec moi: Eric Dier va au duel, ne contrôle pas son bras. La balle le touche à moins d’un mètre, de dos, il n’a aucune idée de ce qui lui arrive. C’est un gag. Je ne sais pas si c’est la Premier League, la FA, la FIFA, Pierluigi Collina ou quiconque s’y trouvant impliqué, mais il faut arrêter ça! Car vous ruinez le football».

Pour donner raison à l’ancien défenseur de Liverpool, Steve Bruce, ex-MU et manager de Newcastle, n’a pas mâché ses mots malgré l’avantage retiré par l’application de la règle. «C’est un non-sens absolu, a-t-il reconnu. Aujourd’hui, cela nous sourit mais je serais anéanti si c’était arrivé contre nous. Je crois que Roy (Hodgson) a raison: on devrait se réunir pour parler d’une seule voix. On a placé les arbitres face à une pression énorme. La règle existait depuis des années: si une main est volontaire, alors oui, il y a faute. Or, les décisions actuelles ruinent le football. (…) Il faut que l’on s’unisse entre managers pour aller devant la Premier League et demander que cela cesse».

Pour rappel, l’IFAB – dépositaire des lois du jeu – a adapté il y a un peu plus d’un an les recommandations liées à la loi sur la faute de main. Selon la nouvelle mouture, il y a faute lorsqu’un joueur «augmente sa surface corporelle de manière non naturelle». Or, par «non naturelle», l’IFAB considère chaque position où le bras se situe au-dessus de la ligne des épaules (cf. Kimpembe contre Manchester United en 2019).

En Angleterre, pays qui a toujours placé l’intentionnalité au cœur de son évaluation de la faute de main et qui fait la part belle aux duels aériens virils, cette adaptation ne passe pas. Or, avec le très mesuré et raisonnable Roy Hodgson comme porte-parole, le front des partisans du retour en arrière pourrait obtenir gain de cause.

«Je ne comprends pas comment, nous, Premier League, managers et joueurs, avons autorisé l’application de cette règle qui est inacceptable et détruit mon plaisir, a résumé l’ancien sélectionneur de l’équipe de Suisse. Cette règle est en train de tuer le football. Pour moi, la faute de main est une règle très simple. Si vous touchez le ballon pour interrompre une action, il y a faute. Et si la balle touche votre bras sans que vous puissiez y faire quoi que ce soit, il n’y a rien».

La Premier League va-t-elle se ranger derrière la sagesse de son doyen et mettre la pression sur l’IFAB? L’indignation du moment invite à l’en croire capable; d’autant plus qu’elle a déjà refusé de suivre la meute interdisant les cinq changements pour la nouvelle saison.

(L'essentiel/Mathieu Aeschmann)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • andedebsere le 29.09.2020 15:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tout est à revoir dans le foot

  • Réaliste le 29.09.2020 10:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faites comme moi fini de regarder le foot. Avant c était plaisir discutions prises de gueules, maintenant silence et ennuie.

  • Unicorn le 29.09.2020 14:00 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qui me dérange plus c'est la différence des fautes et sanctions sifflées dans les différentes zones du terrain. Une petite bousculade est sifflée loin du but, les mains y sont presque toutes sifflées, mais dès que la balle approche le rectancle du pénalty, les règles semblent changer, les fautes de attaquant sont rarement sifflés, l'obstruction, le jeu dangereux ne sont plus sifflés contre les défenseurs, alors que dans le texte, les fautes sont partout pareilles, c'est l'exécution de la sanction qui diffère.

Les derniers commentaires

  • Popo le 29.09.2020 18:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous avez déjà vu à quoi cela ressemble un défenseur qui essaye de cacher ses bras pour ne pas risquer un pénalty? Même ca, ca dénature je jeu. Cela n’a pas de sens. Il n’ y a plus de beauté du geste, plus de coordination du mouvement. Ils se déplacent comme s’ils étaient menottés...

  • andedebsere le 29.09.2020 15:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tout est à revoir dans le foot

  • Unicorn le 29.09.2020 14:00 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qui me dérange plus c'est la différence des fautes et sanctions sifflées dans les différentes zones du terrain. Une petite bousculade est sifflée loin du but, les mains y sont presque toutes sifflées, mais dès que la balle approche le rectancle du pénalty, les règles semblent changer, les fautes de attaquant sont rarement sifflés, l'obstruction, le jeu dangereux ne sont plus sifflés contre les défenseurs, alors que dans le texte, les fautes sont partout pareilles, c'est l'exécution de la sanction qui diffère.

  • red taz on le 29.09.2020 13:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    sport a là gomme

  • Together le 29.09.2020 13:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Var- justice Volantaire ou pas c'est une faute. Ça va entrer dans le jeu de ne commetre de faute et de l'éviter. Fini les arnaque et les bonnes acteurs sur le terrain