Football

28 mars 2020 17:56; Act: 28.03.2020 17:59 Print

Les joueurs du Barça scandalisent l'Espagne

Le club catalan est passé au chômage partiel après avoir fait face à la réticence d'une partie du vestiaire. Une attitude qui n'est pas passée inaperçue.

storybild

Certains joueurs du Barça ne souhaitaient pas une réduction trop importante de leur salaire. (photo: Toni Albir)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Barça est passé au chômage partiel, et cette décision n'est pas sans avoir divisé le vestiaire. Le quotidien Sport indique que la direction blaugrana a proposé initialement une réduction des salaires à hauteur de 70% durant la période de confinement. Une option acceptée par certains joueurs, tandis que d'autres, dont l'identité n'a pas filtré, ont fait part de leur opposition.

Le club catalan a finalement annoncé, dans un communiqué diffusé jeudi soir, qu'il plaçait l'ensemble de ses salariés au chômage partiel, sans que l'on sache dans quelles proportions les joueurs seront impactés et s'ils ont eu leur mot à dire dans la décision finale.

Bien que la situation se soit arrangée, la position des opposants fait l'objet de nombreuses critiques en Espagne, même auprès de la presse pro-Barça. La plus virulente émane de l'éditorialiste Luis Mascara, dans les colonnes de Sport: «Le coronavirus ne fait pas de distinction entre pauvres et millionnaires. Bien que ces derniers, évidemment, disposent de bien plus de moyens pour se protéger et s'enfermer dans leurs palais. [] De nombreux cracks ne sont toujours pas solidaires face à la crise provoquée par cette pandémie. Ils refusent de baisser temporairement leurs salaires astronomiques. Ils pensent toujours qu'ils sont intouchables. Et, pour quelques exceptions honnêtes, leur seule part d'humanité est leur égoïsme.»

La pilule a d'autant plus de mal à passer que le Barça est le club où les salaires sont le plus élevés au monde avec, selon une étude de «Sports Intelligence», près de 11,5 millions d'euros annuels par joueur. Englués dans une saison délicate, tant sur le terrain qu'en coulisses, Lionel Messi et ses partenaires se seraient bien passés de cette nouvelle polémique.

(L'essentiel/Sport-Center)