France/Luxembourg

07 avril 2020 11:13; Act: 07.04.2020 12:04 Print

Lopez missionné pour sauver le foot français

LUXEMBOURG/LILLE - L'homme d'affaires luxembourgeois Gerard Lopez, président du club de Lille, travaille pour trouver une solution face à la crise économique redoutée.

storybild

Président du club de Lille, réputé pour «la puissance de son réseau» et sa bonne gestion du LOSC depuis 2017, l'homme d'affaires luxembourgeois a été sollicité pour trouver des réponses à la crise économique provoquée par la propagation du coronavirus. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Ce mardi, le journal «L'Équipe» raconte qu'un cabinet de crise, indépendant de la Ligue de football professionnel en France, a chargé Gerard Lopez d'étudier «les conditions d'un emprunt massif afin de renforcer les structures du football français». Président du club de Lille, réputé pour «la puissance de son réseau» et sa bonne gestion du LOSC depuis 2017, l'homme d'affaires luxembourgeois a été sollicité pour trouver des réponses à la crise économique provoquée par la propagation du coronavirus, qui n'épargne pas le sport.

Gerard Lopez, visiblement confiné en Angleterre, explique au quotidien sportif être en contact par téléphone «tous les jours» avec plusieurs présidents de clubs français, dont les plus puissants Nasser al-Khelaïfi (PSG) et Jean-Michel Aulas (Lyon). Ensemble ils cherchent des solutions à proposer à la Ligue: «Social, salaires, calendrier, finances, droits télé...», tout est balayé sans divergence. Une démarche qui «brise les codes», admet le propriétaire du LOSC.

Un emprunt «entre 300 et 500 millions d'euros»

Gerard Lopez est chargé, avec ses confrères, d'étudier tous les scénarios catastrophes. Saison annulée, non paiement des droits télé, mercato décalé, «cette épidémie peut coûter plusieurs centaines de millions d'euros au foot français, cela peut même aller jusqu'au milliard». Donc concrètement, il est nécessaire de renforcer les moyens, «avoir un système de sécurité plus fort». Un emprunt «entre 300 et 500 millions d'euros avec un taux d'intérêt autour de 8%» est envisagé, une «ligne de crédit» pour constituer «un parachute, un trésor de guerre qu'on pourrait débloquer à l'issue d'un vote effectué par les clubs» pour affronter les crises à l'avenir.

Selon le Luxembourgeois, «cela coûterait 3 à 4 millions d'euros à chaque club de L1 par an» et il assure que «des fonds d'investissement sont intéressés pour se positionner comme partenaires de la Ligue».

(nc/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Luxo le 07.04.2020 12:09 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien la preuve que le foot n'est plus du sport, mais un business. Pourquoi ne pas plafonner les salaires des footeux à 10000 € mensuel et de taxer à 100% tous leurs revenus au dessus, mêmes les droits à l'image et les contrats de pub. Et surtout de faire des contrôles anti dopage aussi sérieux que dans le cyclisme.

  • Boycotte le 07.04.2020 13:14 Report dénoncer ce commentaire

    Si vous voulez baisser les salaires dans le football, il suffit de ne plus regarder ou aller voir les matchs de foot. Ce n'est pas compliqué! Tant que ce sport sera populaire, et bien il y a aura des millions € de dispo!

  • Vindulux le 07.04.2020 12:17 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas le sport qu'ils veulent sauver, mais leurs investissements! Quand on voit les noms des dirigeants des clubs de foot et leurs lien avec le Luxembourg, on constate que l'investissements dans le foot n'est qu'une machine à blanchir l'argent.

Les derniers commentaires

  • élémentaire mon cher watson le 07.04.2020 20:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    arretez de vous emoustiller pour rien. lopez est venu a lille pour faire du trading de joueur, ni plus ni moins comme les autres d ailleurs. apres avoir frolé la descente pour non respect des normes financieres. ces dirigeants veulent sauver leur bebes en gonflant les comptes par d improbable credit grace a la planche a billet dont la valeur ne vait plus rien a force d imprimer et en obtenant 1/ le cash des droits tele des periodes de confinement et 2/ un allegement fiscale de l etat.

  • Unicorn le 07.04.2020 20:17 Report dénoncer ce commentaire

    Jouez le reste sur PS4, en streaming sur twitch

  • Peulait le 07.04.2020 18:38 Report dénoncer ce commentaire

    ca montre que c etait une fuite en avant l argent dans le foot les voila tous dans la merde

  • Marco le 07.04.2020 18:14 Report dénoncer ce commentaire

    Le foot français ne peut être sauvé ...........

  • luxo le 07.04.2020 13:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est pas compliqué pour sauver le monde du foot il suffit juste des salaire décent par exemple 20000 € par mois et là il n’y aura plus aucun souci...Parce que entre nous il mérite des salaires à plus d’un million d’euros par mois??!!!

    • ceraphin le 07.04.2020 16:07 Report dénoncer ce commentaire

      Pourquoi taxer et limiter? Ces gens méritent bien les sommes qu'ils touchent! Et puis, qui leur donne l'argent? Ce sont des sponsors et ils peuvent faire de leur argent ce qu'ils veulent.

    • Unicorn le 07.04.2020 22:56 Report dénoncer ce commentaire

      la logique des revenus de ces artistes est simple, quand cela entretien des millions de gens et génèrent des millions en publicité et retransmissions, cela gagne des millions, mais c'est assez réduit dans le temps, 10-15 années, et on s'en lasse, autant des sportifs que des acteurs et des musiciens. Et alors ils ne gagnent plus rien, sauf pour vendre leurs profils à la Beckham. Donc là, certains gagnent encore avec leur image, sans jouer.