Football/Italie

06 juin 2020 12:05; Act: 06.06.2020 12:08 Print

Rupture en vue entre Brescia et Mario Balotelli

Plusieurs médias affirment samedi que l’attaquant italien s’est vu notifier son licenciement via un courrier de son club.

storybild

Mario Balotelli le 25 mai avant un entraînement individuel. (photo: KEYSTONE)

Sur ce sujet
Une faute?

L'aventure de Mario Balotelli à Brescia, le club de la ville où il a grandi, risque de tourner court, plusieurs médias rapportant samedi que le club a envoyé à l'attaquant une lettre de licenciement pour cause d'absences répétées. Selon Sky Sport, la Gazzetta dello Sport et l'agence Agi, le courrier aurait été expédié vendredi par les avocats du club.

Depuis la reprise des entraînements début mai, d'abord en séances individuelles puis collectives, Balotelli a été absent à plusieurs reprises, assurent les médias italiens. Cette semaine, Balotelli a expliqué sur Instagram qu'il était malade et il aurait envoyé au club des certificats médicaux le confirmant.

«Ses équipiers ont fait un travail qu'il n'a pas fait»

Vendredi dans une interview au Corriere della Sera, l'entraîneur de Brescia Diego Lopez s'est dit «déçu» de l'attitude de son attaquant. «Mario s’entraîne à part parce que ses équipiers ont fait un travail qu'il n'a pas fait. Les entraînements (ndlr: individuels) étaient facultatifs, ok. Mais le groupe a pris une route et lui une autre. Sur Zoom, pendant la quarantaine, on ne l'a pas vu. Même s'il dit qu'il se sent bien, il n'est pas au niveau de ses équipiers», a déclaré le technicien.

Il y a 10 jours, le président du club Massimo Cellino avait expliqué que l'ancien attaquant de l'Inter Milan ou de Marseille n'avait «plus l'esprit» à Brescia. «Je l'aime et j'espérais que l'air de chez lui et la volonté de retrouver la sélection lui feraient du bien. On est tous déçus», a-t-il ajouté.

Balotelli a rejoint l'été dernier Brescia, le club de la ville où il a grandi auprès de ses parents adoptifs, tout juste promu en Serie A. Mais dans un club en difficulté sportive (20e et dernier du championnat), il n'a pas été performant, avec cinq buts en 19 matches.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pedro57 le 06.06.2020 13:21 Report dénoncer ce commentaire

    Bigre, on va pleurer dans les chaumières !

  • Abalus le 06.06.2020 15:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    même pas le temps de pleurer ce type a gâcher sa carrière mais bon j'espère pour lui qu'il a bien coffrer

Les derniers commentaires

  • Abalus le 06.06.2020 15:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    même pas le temps de pleurer ce type a gâcher sa carrière mais bon j'espère pour lui qu'il a bien coffrer

  • Pedro57 le 06.06.2020 13:21 Report dénoncer ce commentaire

    Bigre, on va pleurer dans les chaumières !