footballeur aux États-Unis

06 juin 2020 08:12; Act: 06.06.2020 08:18 Print

Sa femme fait des posts racistes, il se fait virer

Les posts racistes, sur les réseaux sociaux, de la compagne du footballeur serbe Alexsandar Katai ont eu raison de son contrat avec le Los Angeles Galaxy en MLS.

storybild

Alexsandar Katai a présenté ses excuses, pour rien. (photo: AP)

Sur ce sujet
Une faute?

L’équipe de MLS du Los Angeles Galaxy a mis fin au contrat qui le liait au joueur serbe Alexsandar Katai, après que sa femme a tenu des propos racistes liés aux manifestations survenues ces derniers jours aux États-Unis, après la mort de George Floyd.

«Le LA Galaxy se sépare d’un commun accord avec Aleksandar Katai», indique le laconique communiqué du club. Sur son compte Instagram, la femme du milieu de terrain avait appelé à «tuer» les manifestants, qu’elle a notamment qualifiés de «troupeau dégoûtant», dans des messages rédigés en serbe.

Lui-même a dénoncé les propos de son épouse

Le Galaxy avait fermement désapprouvé, mercredi, «la série de messages racistes et violents» postés par Tea Katai, affirmant s’opposer «clairement à toute forme de racisme, y compris celui qui appelle à la violence ou cherche à rabaisser les efforts de ceux qui réclament l’égalité raciale».

Dans la foulée, le joueur avait présenté des excuses, condamnant les propos «inacceptables» de son épouse. «Ces idées ne sont pas celles que je partage et ne sont pas tolérées dans ma famille», avait-il ajouté.

Âgé de 29 ans, Katai a rejoint le Galaxy en décembre après deux saisons en MLS au sein du Chicago Fire. Il compte neuf sélections avec la Serbie.

(L'essentiel/afp)