Handball - Challenge Cup

25 novembre 2019 09:00; Act: 25.11.2019 17:37 Print

Les Red Boys sont de retour en 8es de Coupe d'Europe

Il y aura bien un club luxembourgeois en 8es de Challenge Cup, la 3e coupe d'Europe. Les Red Boys ont ainsi sorti, samedi, les Tchèques de Nove Veseli.

storybild

Senjin Kratovic et les Red Boys joueront en février prochain les 8es de la Challenge Cup. Le tirage au sort est prévu dès mardi.

Sur ce sujet
Une faute?

L'aventure continue pour les Red Boys. Après être allés chercher une victoire (21-22) en République tchèque au match aller, les Differdangeois ont confirmé samedi à Oberkorn face à Nove Veseli (27-25). Pour la quatrième fois après 2004, 2015 et 2018, ils rejoignent le top 16 de la Challenge Cup, la troisième Coupe d'Europe. «Nous sommes contents d'être passés, même si ce n'était pas l'équipe la plus forte que je n'aie jamais affrontée, insistait Tom Meis. Ils n'avaient pas énormément de possibilités de changement».

Mais voilà les Red Boys comme Berchem l'an passé, en 8es à la table de gros morceaux comme les Roumains de Bucarest, tenants du trophée, les Suédois d'Alingsas, les Portugais de Madère, les Russes du HC Neva, ou les Grecs de l'AEK Athènes. «On grimpe clairement d'un cran. Athènes, ce serait une belle histoire. Ils sont coachés par Dimitris Dimitoulias, qui a été mon entraîneur à Käerjeng», racontait Tom Meis, pour qui le championnat et la Coupe restent prioritaires, même si l'Europe offre une belle visibilité «pour le club et le pays». «Nous avons un bon effectif, mais ne jouons pas encore assez collectivement. Nous l'avons compris en défense et nous devons encore y travailler en attaque», ajoutait l'international luxembourgeois.

À noter que le Croate Damir Batinovic a inscrit 13 des 27 buts differdangeois, samedi.

(Nicolas Martin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.