Football américain

09 juillet 2020 15:05; Act: 09.07.2020 18:47 Print

Katie, celle qui a grillé le scoop du siècle à Kansas!

C’est une employée d’une boutique d’alcool qui a dévoilé, avant tout le monde, sur les réseaux sociaux, la signature du contrat du joueur de NFL, Patrick Mahomes.

storybild

C’est un tweet de Katie Camlin qui a dévoilé la signature de Patrick Mahomes. (photo: Ballecourbe.ca)

Sur ce sujet
Une faute?

À Kansas, on ne parle que de cette affaire. De Patrick Mahomes, tout d’abord, qui est devenu le joueur le mieux payé de la NFL avec un spectaculaire contrat de plus de 500 millions de dollars. Même si la star américaine ne touchera pas toute cette somme, l’entente reste une excellente nouvelle pour les champions du Super Bowl et pour l’avenir du football compétitif à Kansas City.

À Kansas, on ne parle plus que de cette signature, c’est tellement une bonne nouvelle. À Kansas, on parle aussi beaucoup de cette petite tempête médiatique que cette griffe prestigieuse a causée, par la faute d’un membre du personnel des Chiefs, qui en a un peu trop dit avant que l’annonce ne soit officielle. À Kansas mais aussi dans le reste du pays, les grosses nouvelles de la NFL proviennent normalement d’un de ces trois journalistes: Adam Schefter, Jay Glazer et Ian Rapoport. Ce sont eux et seulement eux qui ont les connexions, les contacts. Ce sont eux qui sont constamment en relation avec les dirigeants de tous les clubs. Rien ne leur échappe ou presque.

Employée d’une boutique

Dans le cas du contrat de Mahomes, officiellement, c’était encore lui, Adam Schefter, qui était l’homme au scoop. Mais voilà, pour une fois, le chasseur d’info exclusive avait été devancé d’une heure par Katie Camlin. Katie qui? Personne, dans le milieu, n’avait entendu parler d’elle. À vrai dire, Katie Camlin est une employée d’une boutique à Kansas City où l’on vend de l’alcool. Et le hasard a voulu que, ce jour-là, un membre du personnel exécutif des Chiefs soit venu acheter six bouteilles de Dom Perignon en mentionnant que l’équipe avait une grosse signature à fêter et que ce n’était pas Chris Jones.

La vendeuse a alors mené sa petite enquête, sur Twitter, pour en déduire que l’heureux élu était certainement Patrick Mahomes. Bingo! Depuis, ses followers ont explosé… Katie Camlin était bien consciente qu’elle aurait pu mettre l’employé des Chiefs dans une situation embarrassante par rapport à l’équipe. Mais finalement, tout est bien qui finit bien. La femme a discuté avec l’employé en question: personne n’est en colère, elle a simplement bien deviné avec les indices qu’elle possédait. Juste un heureux hasard et une bonne déduction. Reste qu’à Kansas on ne parle plus que de Mahomes. Et d’elle, bien sûr, et de son champagne!

(L'essentiel/Sport-Center/C.MA.)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Rien de marrant le 09.07.2020 17:01 Report dénoncer ce commentaire

    500 millions sur 10 ans...c'est indécent... Et pendant ce temps là au Yémen...

Les derniers commentaires

  • Rien de marrant le 09.07.2020 17:01 Report dénoncer ce commentaire

    500 millions sur 10 ans...c'est indécent... Et pendant ce temps là au Yémen...