Wayne Rooney

05 avril 2020 19:56; Act: 06.04.2020 15:40 Print

Les joueurs de football «des cibles faciles»

L'ancien capitaine de l'équipe d'Angleterre ne mâche pas ses mots quant à la manière dont les joueurs de foot sont montrés du doigt.

storybild

«Quelle que soit notre manière de voir les choses, nous sommes des cibles faciles». (photo: AFP/oli Scarff)

Sur ce sujet
Une faute?

L'attaquant Wayne Rooney, ancien capitaine de l'équipe d'Angleterre, affirme dimanche que les footballeurs professionnels, fustigés par certains membres du gouvernement et une partie de l'opinion pour tarder à accepter de baisser leurs salaires, sont «des cibles faciles».

«Si le gouvernement me contacte afin que j'aide financièrement les infirmiers ou que je finance l'achat de respirateurs, je serais fier de le faire, tant que je sais où va l'argent», déclare dans une chronique du Sunday Times l'ancien avant-centre de l'Angleterre, évoluant aujourd'hui, à 34 ans, en deuxième division à Derby County.

«C'est une situation sans issue»

Mais «la façon dont les choses se sont déroulées est une honte», estime l'ancienne gloire de Manchester United. «Selon moi, c'est une situation sans issue», ajoute Rooney, pour qui la pression publique exercée sur les joueurs professionnels en Angleterre est inutile.

«Je suis dans une situation qui me permet de lâcher quelque chose, ce qui n'est pas le cas de tous les footballeurs. Et subitement, l'ensemble de la profession a été mis sur la sellette avec une demande de réduction de salaires de 30% dans tous les domaines. Pourquoi les footballeurs sont-ils soudainement les boucs émissaires?», s'offusque l'attaquant. «Quelle que soit notre manière de voir les choses, nous sommes des cibles faciles».

Tottenham a mis le feu aux poudres

L'annonce mardi par Tottenham de la réduction des salaires, voire de mise au chômage partiel en profitant des mesures gouvernementales, de son personnel non-joueur sans que celui de l'effectif ou du staff ne soient touchés, a mis le feu aux poudres.

Mercredi, la direction de Bournemouth, après avoir décidé de placer 50 de ses salariés au chômage technique pour au moins trois semaines, annonçait que le président du club, Neill Blake, l'entraîneur de l'équipe première Eddie Howe et son entraîneur assistant Jason Tindall avaient accepté volontairement des baisses de salaire conséquentes, pour aider le club dans la crise financière provoquée par l'épidémie de Covid-19.

Report conditionnel

Jeudi, le ministre britannique de la Santé, Matt Hancock, a invité les joueurs à prendre part à l'effort national. Des propos exprimant bien «le point de vue du gouvernement», selon un porte-parole du Premier ministre.

La Premier League a réagi vendredi en annonçant, au terme d'une réunion de tous ses actionnaires, que «les clubs de Premier League ont décidé à l'unanimité de consulter les joueurs au sujet d'un ensemble de mesures combinant une réduction et un report conditionnels des salaires pour un total représentant 30% du montant annuel».

Si aucun accord n'a encore été trouvé en Angleterre, en Espagne, les joueurs du FC Barcelone et de l'Atlético Madrid ont accepté des réductions de 70%, tandis que les stars des champions italiens de la Juventus recevront un montant réduit pour les quatre prochains mois.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • pour l'angleterre James ! le 05.04.2020 20:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    donnes un peu de ton pognon, toi et toutes ton profession ! pour une fois, vous serez legitime pour quelquechose.

  • Titus le 05.04.2020 23:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ben sauf malades ils sont censés continuer à bosser, et même davantage que d'habitude, pour gérer la crise dans leur région.

  • patience le 06.04.2020 08:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les joueurs sont des pantins. On leur donne une vie bling bling mais rien n est à eux. Ils sont manipulés. Ils signent des contrats qui les emmènent directement en enfer. Leur vie n est pas celle que vous imaginez. Ce sont des victimes qui ne voient jamais leur argent. Chaque billet est dépensé par leur manager pour l image. Ils sont sous tutelle en quelque sorte comme les stars de la chanson.

Les derniers commentaires

  • truck le 06.04.2020 09:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    faites cadeaux de vos salaires au club amateur ou demain il n y aura plus de club amateur et aller bosser chez les agriculteurs comme sa vous verrez la vraie vie

  • patience le 06.04.2020 08:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les joueurs sont des pantins. On leur donne une vie bling bling mais rien n est à eux. Ils sont manipulés. Ils signent des contrats qui les emmènent directement en enfer. Leur vie n est pas celle que vous imaginez. Ce sont des victimes qui ne voient jamais leur argent. Chaque billet est dépensé par leur manager pour l image. Ils sont sous tutelle en quelque sorte comme les stars de la chanson.

  • Titus le 05.04.2020 23:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ben sauf malades ils sont censés continuer à bosser, et même davantage que d'habitude, pour gérer la crise dans leur région.

  • pour l'angleterre James ! le 05.04.2020 20:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    donnes un peu de ton pognon, toi et toutes ton profession ! pour une fois, vous serez legitime pour quelquechose.

  • Boulmi le 05.04.2020 20:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce qui serait bien c'est que les ministres députés et sénateurs participe aussi à l'effort mais cela j'en doute

    • ClearView le 05.04.2020 21:44 Report dénoncer ce commentaire

      Les salaires de députés et sénateurs sont peanuts à côté de ce que gagnent les footballers pro, et tout ça pour taper dans un ballon.