En Argentine

11 janvier 2020 17:16; Act: 13.01.2020 16:23 Print

Une footballeuse transgenre passe pro

L'Argentine Mara Gomez a été engagée par le club argentin de 1re division de Villa San Carlos.

storybild

«Le football m'a aidée à changer de sexe et de personnalité».

Sur ce sujet
Une faute?

L'arrivée de la joueuse Mara Gomez dans le club de Villa San Carlos, une équipe argentine de Primera Division A, est de celles qui auraient dû passer totalement inaperçues. Sauf que l'attaquante de 22 ans est la première footballeuse transgenre à rejoindre un club de haut niveau, dans un pays où l'ouverture d'esprit n'est pas forcément une chose acquise.

Une annonce faite par le club lui-même qui a précisé que celle qui avait auparavant joué avec Toronto City puis à Malvines, une formation argentine amateur avec laquelle elle a remporté son championnat à deux reprises en terminant en tête du classement des buteurs, rejoignait le club avec effet immédiat. Pour le plus grand bonheur de la pionnière Mara Gomez. «Le football m'a aidée à changer de sexe et de personnalité, a-t-elle expliqué dans la presse de son pays. Dans ce milieu, jamais je ne me suis sentie exclue mais constamment considérée comme n'importe laquelle de mes coéquipières».

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ouverture d'esprit le 11.01.2020 18:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    uniformisation a l'echellon mondiale de la debilité, l'egocentricité, l'individualisme forcené et la fin des valeurs helleno chretiennes.

  • DOUDOU le 12.01.2020 09:32 Report dénoncer ce commentaire

    Dans quelle société vivons nous...

  • Transpocalypse le 11.01.2020 18:34 Report dénoncer ce commentaire

    Voilà comment les Etats-Unis sont devenus championnes du monde de foot !!!

Les derniers commentaires

  • Pedro57 le 12.01.2020 12:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous mélangez pas un peu tout franchement ?

  • DOUDOU le 12.01.2020 09:32 Report dénoncer ce commentaire

    Dans quelle société vivons nous...

  • Ben-J le 12.01.2020 08:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je connais ces idées, je vous apprécie déjà ouverture d’esprit !!!

  • Marina Bobarskaya le 11.01.2020 23:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beaucoup d'intolérance et sans doute aussi de trollage. À choisir mieux vaut être footballeur transgenre professionnel que troll, un bien sinistre 'métier' ...

  • Asimov1973 le 11.01.2020 21:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je pense tu parle plutôt de tes copains communistes de la USSR et DDR