Tennis au Luxembourg

17 décembre 2019 21:16; Act: 18.12.2019 07:38 Print

Le Spora de Muller lance son tournoi pro masculin

LUXEMBOURG - Le Tennis Spora de Gilles Muller accueillera en juillet prochain un tournoi pro ITF masculin, sur terre battue, à Luxembourg-Ville.

storybild

Le Spora de Gilles Muller (à g.) et Charles Berna aura son tournoi pro. (photo: Luis Mangorrinha Photographe)

Sur ce sujet
Une faute?

Il a certes deux rendez-vous féminins, mais depuis la disparition en 2013 du Challenger de Pétange (2e division) après deux éditions, le Luxembourg n'avait plus de tournoi pro masculin de tennis.

Ce sera à nouveau le cas dès l'an prochain. Le Tennis Spora a ainsi officialisé hier la naissance en juillet 2020 d'un tournoi ITF M25 (3e division). Doté de 25 000 dollars, il se déroulera sur les terrains en terre battue tout neufs du centre sportif Bambësch, à Luxembourg-Ville. Et si l'ocre n'était pas sa surface de prédilection comme joueur, l'ex 21e mondial, Gilles Muller, 36 ans, retiré des courts depuis un an et licencié du Spora aura un rôle central dans ce projet. Les détails de l'organisation seront révélés en février, mais le capitaine de l'équipe du Luxembourg de Coupe Davis a évoqué hier l'esprit du tournoi.

«Niveau conforme à celui de nos joueurs»

«L'idée est de créer un événement qui permette aux jeunes talents luxembourgeois et locaux de faire leurs premiers pas», précise Gilles Muller. «Le niveau est choisi pour être conforme à celui de nos joueurs. Qu'ils puissent en profiter. Si dans trois ou quatre ans, il augmente, il faudra peut-être l'adapter». Chris Rodesch, Raphaël Calzi ou Alex Knaff pourraient, entre autres, être concernés.

En 2019, 155 tournois M25, un cran au-dessus des 15 000 dollars, étaient au calendrier ITF avec quelques points ATP en jeu. Après les qualifications, le tableau principal réunit 32 joueurs, classés d'ordinaire au-delà du 200e rang mondial.

(Nicolas Martin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.