Education au Luxembourg – «1 400 jeunes sont en décrochage scolaire»

Publié

Éducation au Luxembourg«1 400 jeunes sont en décrochage scolaire»

LUXEMBOURG - Lors de l'année scolaire 2019/2020, 1 400 jeunes ont été répertoriés, par le ministère de l'Éducation, comme étant en décrochage scolaire.

Un peu moins de 1 500 jeunes ont été remarqués en décrochage scolaire, l'année dernière, au Luxembourg.

Un peu moins de 1 500 jeunes ont été remarqués en décrochage scolaire, l'année dernière, au Luxembourg.

C'est depuis quelques années déjà, un des principaux défis du système éducatif au Luxembourg. Analysé au pays depuis 2015 et la présidence luxembourgeoise du Conseil de l'Union européenne, le décrochage scolaire conduit fréquemment à une forme de précarité et à un chômage des jeunes de longue durée. Qu'en est-il aujourd'hui dans le contexte actuel de la crise économique liée à la pandémie de Covid-19?

Claude Meisch, ministre de l'Éducation nationale, a fait le point sur la question, ce mardi, suite à une question parlementaire de Josée Lorsché. «Un suivi individuel systématique et proactif des jeunes en décrochage scolaire», est établi par le ministère en collaboration avec d'autres services, a confirmé Claude Meisch, avant de préciser: «En 2019/2020, les agents socioéducatifs des Antennes locales pour les jeunes (ALJ) ont contacté quelque 1 400 jeunes en décrochage scolaire et leur ont proposé un encadrement individuel».

«Depuis 2003», poursuit le ministre, «la lutte contre le décrochage scolaire fait partie des priorités de l'Éducation nationale. Prévenir, intervenir et compenser sont trois objectifs concrets pour pallier au décrochage scolaire. Concrètement, la prévention se matérialise, par exemple, en favorisant un apprentissage multilingue dès la prime enfance ou encore la création de classes francophones et anglophones. Soutenir les élèves à risque est une mesure d'intervention, alors que la compensation se concrétise en facilitant la reprise des études.

(fl/L'essentiel )

Ton opinion