Aux Etats-Unis – 10 milliards pour les victimes du Roundup
Publié

Aux États-Unis10 milliards pour les victimes du Roundup

Un accord d'indemnisation d'environ 10 milliards de dollars a été trouvé entre Bayer et les plaignants américains qui imputent leur cancer au pesticide.

Le désherbant serait potentiellement cancérigène.

Le désherbant serait potentiellement cancérigène.

Le groupe allemand de chimie et pharmacie Bayer a annoncé mercredi un accord d'indemnisation portant sur environ 10 milliards de dollars avec des plaignants américains qui imputent le cancer dont ils souffrent au Roundup, un pesticide à base de glyphosate commercialisé par sa filiale Monsanto. Cet accord «mettra un terme à environ 75% des litiges» impliquant le Roundup, «qui concernent environ 125 000 plaintes au total», a déclaré Bayer, dans un communiqué.

Cette annonce intervient au lendemain d’une victoire juridique éclatante, remportée par Bayer en Californie. En effet, un juge a interdit à cet État de placer un avertissement concernant les risques de cancer sur le désherbant Roundup. Ce dossier est en rapport avec une loi californienne, adoptée en 1986, qui oblige à étiqueter en conséquence les produits dont le risque cancérigène est reconnu par l’État.

Or, si l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a classé le glyphosate, un composant du Roundup, comme «probablement cancérigène», le juge William Shubb a fait valoir que «plusieurs autres organisations», y compris l’Agence américaine de protection de l'environnement et d'autres agences de l'OMS, «ont conclu qu'il n'y avait pas suffisamment de preuves, ou pas de preuves du tout, montrant que le glyphosate cause le cancer». Il a donc considéré que l'avertissement californien selon lequel le glyphosate cause le cancer était «trompeur».

(L'essentiel/afp)

Ton opinion