Logements au Luxembourg – 108 millions d’euros pour la cité Syrdall
Publié

Logements au Luxembourg108 millions d’euros pour la cité Syrdall

WECKER – Le projet de financement de logements dans l’ancienne cité étudiante est à l’étude. La construction doit débuter dès cette année.

par
Joseph Gaulier
1 / 5
La Cité Syrdall sera réhabilitée en logements. Les travaux devraient débuter en 2022.

La Cité Syrdall sera réhabilitée en logements. Les travaux devraient débuter en 2022.

Ministère du Logement
Ici le site tel qu'il était laissé à l'abandon, depuis les années 1970.

Ici le site tel qu'il était laissé à l'abandon, depuis les années 1970.

Commission Logement
Une cité étudiante était prévue dans les années 1970, mais n'a jamais servi.

Une cité étudiante était prévue dans les années 1970, mais n'a jamais servi.

Commission Logement

La conversion de l’ancienne cité étudiante du Syrdall en logements se précise. Les députés de la commission Logement ont commencé à étudier le dossier mardi matin, un mois après que le gouvernement a annoncé sa participation au projet, via le Fonds du logement. Le projet de loi prévoit une enveloppe étatique de 108 millions d’euros. Cela comprend les frais d’acquisition, la réalisation d’infrastructures, la renaturation du site, l’érection de logements ou encore les charges d’intérêt.

Au total, 164 logements sont prévus, dont 97 maisons unifamiliales, 26 maisons bifamiliales et 23 appartements. «Il est important de préserver une mixité sociale, c’est notamment pour cela que 74% des logements seront en location abordable. Le reste sera mis en vente. Il s’agira de logements abordables ou à coûts modérés», détaille Semiray Ahmedova, présidente de la commission Logement. L’État veut ainsi réhabiliter une cité construite dans les années 1970 mais jamais utilisée et laissée à l’abandon depuis.

Le projet prévoit 30 logements par hectare, sur ce site de Wecker, sur la commune de Biwer. «Cela reste un projet rural, il n’y a pas la même densité qu’en ville, mais on a optimisé le terrain et un accent est mis sur la qualité des infrastructures et les nouvelles formes d’habitat», reprend la députée. Elle espère que la loi sera votée «avant l’été», car le calendrier actuel prévoit le début des travaux dès cette année. Une partie des logements seront livrés en 2024 ou en 2025, l’autre partie d’ici 2028.

Ton opinion

1 commentaire