Au Luxembourg – 15 000 manifestants au Knuedler pour le climat
Publié

Au Luxembourg15 000 manifestants au Knuedler pour le climat

LUXEMBOURG - Quelque 15 000 jeunes du Luxembourg ont participé, ce vendredi, à la marche pour le climat. «L'essentiel» était dans le cortège.

Quelque 15 000 jeunes du pays ont participé, ce vendredi entre 12h30 et 15h dans les rues de la capitale, à la marche pour le climat. «L'essentiel» était dans le cortège, revivez les temps forts de l'événement, à travers des vidéos notamment, dans notre live:

15h30

Dans la foulée de la grève pour le climat des élèves, le collectif «Rise for Climate» organisera une agora citoyenne, samedi, à 14h, sur la place de Clairefontaine, à Luxembourg. Des sujets sur le changement climatique et des propositions de solutions y seront débattus.

15h03

Fin de la partie. Tout est propre et rangé! Aucun débordement à signaler. Les jeunes ont quitté la place Guillaume II et se restaurent tous à proximité pour reprendre des forces après une mobilisation de près de quatre heures dans les rues de Luxembourg.

14h35

Le micro ouvert touche à sa fin, avec la chanson «Don't stop me know», de Queen. «Un grand merci à tous d’être venus. Sans doute que les politiciens nous ont entendu aujourd’hui!» remercient les organisateurs du Youth for Climate avant de clôturer le micro ouvert avec «Africa» de Toto.

14h32

Organisateurs et policiers ne sont pas tout à fait d'accord sur les chiffres. La police estime le nombre de manifestants à 7 500, les organisateurs à 15 000.

14h30

Ils sont nombreux à prendre la parole lors du open-mic.

14h24

La place Guillaume II se vide peu à peu. Les plus téméraires sont toujours là pour écouter celles et ceux qui viennent encore proposer des discours et des chansons en anglais, en luxembourgeois, en français et en allemand.

14h17

Le festival de chansons se poursuit et la foule de jeunes en redemande. Personne ne semble vouloir quitter la Place Guillaume II où se mêlent à la pluie et au vent des sentiments d’allégresse et de joie. La bonne humeur et la mobilisation sont générales au Knuedler.

14h11

Les organisateurs au micro de L'essentiel Radio:

Des lycéens dans le cortège, au micro de L'essentiel Radio:

14h09

Standing ovation, accompagnée de nombreux cœurs formés avec les mains de la foule, pour le jeune réfugié syrien au terme de son discours en allemand.

14h02

La place Guillaume II prend des allures de discothèque à ciel ouvert avec des jeunes bien décidés à mettre le feu au Knuedler pour se faire entendre!

13h52

Les jeunes présents sur la place Guillaume II se sont tous assis pour le climat avant de se lever comme un seul homme au son de «debout pour le climat».

13h50

13h43

Les membres de Youth for Climate répétent leurs revendications adressées aux responsables politiques. Ils ne visent pas que les politiciens luxembourgeois, Theresa May, Emmanuel Macron et Donald Trump ont aussi été mentionnés et doivent agir pour le climat!

13h37

Les membres de la Youth for Climate prennent la parole à tour de rôle au micro, pour rappeler l'importance de la lutte contre le changement climatique. La foule hurle en réponse, toujours aussi motivée.

13h28

«Nous avons eu beaucoup de commentaires, comme quoi ce qu’on fait ici ne vaut pas le coup. Mais regardez où on en est arrivés! Le Luxembourg ne peut pas utiliser autant de ressources vu sa taille. Nous avons de l’argent, nous pouvons l’utiliser à de meilleures fins. Nous voulons une meilleure communication avec les experts et les scientifiques qui ont les solutions pour cette crise climat», poursuit l'organisateur.

13h23

Ils sont environ 15 000 personnes, jeunes, lycéens, et autres, à participer. «Nous sommes tellement fiers de vous! Vous êtes plus que 15 000 sur la place. Le changement climatique est une crise et on doit le traiter comme tel!» clamait une membre du Youth for Climate au micro.

13h18

La chanson «We are the World» («Nous sommes le monde») passe dans toutes les enceintes de la place. Les étudiants chantent le refrain, brandissant leurs pancartes

13h13

Le cortège arrive lentement mais sûrement sur le Knuedler. Les jeunes y tiendront un «open mic», un micro ouvert, lors duquel ils pourront s'exprimer librement. En attendant, au croisement de certaines artères commerciales, quelques jeunes quittent peu à peu le cœur de la manifestation qui est arrivée en plein centre de Luxembourg-Ville. La foule est moins dense au cœur de la manifestation, mais les revendications sont toujours aussi intenses.

13h11

12h57

Les commerçants sont aussi sortis de leurs boutiques pour voir passer le cortège. Les jeunes sont arrivés dans le centre ville.

12h49

Équipés de petits baffles portables, des jeunes se transforment en DJ et donnent le ton aux autres qui reprennent en chœur «That’s what I like» de Bruno Mars ou encore «We are the champions» de Queen. Une commerçante, sortie pour les voir passer, témoigne: «C’est à la fois très beau et impressionnant de voir autant de jeunes mobilisés pour une bonne cause. Ils ont raison de sortir dans les rues, c’est leur avenir qui est en cause».

12h45

«We want change! We want change!», «On est plus chaud, chaud, plus chaud que le climat!», «Climate justice, Climate justice!», autant de refrains qui résonnent dans les rues de Luxembourg par vagues successives au cœur de la foule.

12h35

«Et un et deux et trois degrés, c’est un crime contre l’humanité!» «Nos rues, notre avenir!» Voici les slogans que les jeunes crient de toutes leurs forces pour se faire entendre.

12h28

Ce jeune homme s’appelle Alex et c’est la toute première fois qu’il participe à une manifestation. Il estime que c’est très important d’être là.

12h14

La marche a démarré au Glacis. Un peu d'ambiance dans le cortège.

12h06

«Avec ce grand rassemblement c’est sûr que les politiciens vont finir par nous écouter et finalement agir», lance un lycéen. Un autre précise: «On a écrit nos messages en anglais pour qu’ils aient une portée plus grande. Ici, au Luxembourg, on se débrouille en français et en allemand aussi, mais l’anglais nous permet d’être compris dans le monde entier. Et c'est justement la planète qu'il faut sauver».

12h

11h46

«C’est la première fois que l’on voit autant de jeunes se mobiliser au Luxembourg», souligne un ouvrier de 50 ans, casque de chantier vissé sur la tête et présent avec ses deux collègues autour du Glacis. Ils sont très surpris par l’engouement suscité par la marche. «Ils nous donnent une bonne leçon, à nous qui sommes d’une autre génération. On a parlé avec eux et ils nous ont garanti qu’il n’y aura pas de débordements. Je l’espère sincèrement, car au niveau de la sécurité, j’estime que cela pourrait être amélioré».

11h39

«C’est une première de voir autant de jeunes mobilisés. Nous espérons que la marche se passe calmement», expliquent des policiers sur place. Jusqu'à présent, tout se passe bien et l'ambiance est sérieuse en raison de l'importance de la cause, mais reste bon enfant.

11h33

«Les adultes doivent nous écouter. Le futur c’est nous et il n’y a pas de planète B» clament des lycéens de Michel-Lucius. Ils s'entraînent pour leurs chants pour la marche. «On est plus chauds, plus chauds que le climat».

11h30

Le Glacis se remplit de jeunes motivés pour sauver le climat.

11h27

«On voulait absolument être présents à cette manifestation, car c'est important pour notre génération, on veut se mobiliser pour changer le futur».

11h13

«Nous n’avons pas eu l’autorisation de notre directrice de ne pas assister aux cours pour la marche. Nous sommes quand même venues car la cause est trop importante», affirment les lycéennes de l’École européenne.

11h10

Les premières élèves du Lycée d’Ermesinde viennent d’arriver sur place. «Nous sommes les premières à arriver. D’autres classes arrivent depuis la gare, précisent-elles. Sur place, ils sont nombreux à ajouter quelques dernières retouches à leurs pancartes à l’atelier improvisé.

10h56

Et voici le programme de la journée:

10h38

Quelque 10 000 lycéens sont attendus, malgré la météo. Le ministre de l'Éducation nationale, Claude Meisch, a autorisé les élèves a quitter les cours pour participer au défilé.

10h35

La manifestation doit s'élancer vers 12h30 du Glacis, qui est interdit aux voitures pour l'occasion. Si vous y êtes garés, attention, selon RTL, les véhicules qui se trouvent sur le parking sont évacués par la fourrière.

10h30

Les jeunes de la Maison de jeunes d’Esch sont déjà en route pour la marche. «Nous allons en avance car nous devons encore décorer nos pancartes. Un atelier improvisé est prévu sur le Glacis avec les autres élèves», explique Tatiana, 19 ans, stagiaire à la Maison de jeunes.

(aa/fl/jwL'essentiel)

Ton opinion