En 2h au Luxembourg – 15 chauffeurs sur 59 avaient leur GSM en main
Publié

En 2h au Luxembourg15 chauffeurs sur 59 avaient leur GSM en main

LUXEMBOURG - À l'occasion d'un contrôle routier mené par la police et la douane sur la N7, un automobiliste sur quatre, en deux heures, utilisait son téléphone.

Sur 59 voitures contrôlées, «15 conducteurs ont dû être poursuivis pour avoir utilisé/manipulé leur téléphone portable au volant», indiquent les forces de l'ordre.

Sur 59 voitures contrôlées, «15 conducteurs ont dû être poursuivis pour avoir utilisé/manipulé leur téléphone portable au volant», indiquent les forces de l'ordre.

Police grand-ducale

«Le GSM au volant est une addiction», déplorait encore Paul Hammelmann, président de la Sécurité routière, en novembre dernier, à l'occasion d'une campagne lancée en lien avec le ministère de la Mobilité à propos du respect sur la route. Et mercredi, entre 15h et 17h, onze policiers et six agents des douanes ont pu le mesurer à l'occasion d'un grand contrôle routier sur la N7, à hauteur du rond-point de Lorentzweiler.

Sur 59 voitures contrôlées, «15 conducteurs ont dû être poursuivis pour avoir utilisé/manipulé leur téléphone portable au volant», indiquent les forces de l'ordre. Quasiment un sur quatre, donc, sur un créneau plutôt court. Chacun a été verbalisé à hauteur de 145 euros en plus d'un retrait de deux points sur le permis de conduire. Rappelons que l’usage du GSM au volant sera bientôt sanctionné d’une perte de quatre points.

D'autres infractions en plus

Le ministère de la Mobilité avait déjà fustigé le trop grand nombre d’accidents provoqués par «l’inattention» au volant, elle-même due en grande partie à l’usage du smartphone. Alors que le nombre d’accidents graves et mortels a diminué en 20 ans au Luxembourg, ceux provoqués par un défaut d’attention sont restés à un haut niveau depuis 2013, avec des pics à 209 en 2015 et à 206 en 2019.

Mercredi, entre 15h et 17h, d'autres infractions ont été constatées comme l'éclairage défectueux, des plaques d'immatriculation illisibles, cinq automobilistes n'avaient pas bouclé correctement leur ceinture, sept n'avaient pas de contrôle technique valide, onze n'avaient pas payé la taxe sur les véhicules... Une voiture a également été confisquée sur ordre du parquet car elle n'était pas assurée.

(nc/L'essentiel)

Ton opinion