Au Luxembourg – «15% de budget en plus pour payer votre maison»
Publié

Au Luxembourg«15% de budget en plus pour payer votre maison»

LUXEMBOURG - Les pénuries de matériaux et de main-d’œuvre ont un impact sur les chantiers des nouvelles maisons.

La période est compliquée pour faire construire sa maison ou installer des aménagements intérieurs.

La période est compliquée pour faire construire sa maison ou installer des aménagements intérieurs.

«Pour 2022, je conseille à mes clients de prévoir une hausse des budgets de l’ordre de 15%». Architecte au Windhof, Marc Meiers est aux premières loges pour constater les effets des pénuries dans la construction. «L’autre gros problème c’est la main-d’œuvre et l’incapacité à rattraper le retard de 2020».

Bilan: des chantiers souvent «reportés de six mois», des corps de métier submergés et des devis qui grimpent. «Le prix de certaines pièces de bois a doublé, les châssis arrivent au compte-gouttes. Les menuisiers, les couvreurs sont parmi les plus concernés par les pénuries, qui touchent moins les plâtres et revêtements de sols», observe-t-il. L’architecte ne peut qu’accepter les hausses de tarifs «si l’entreprise prouve qu’elle a subi cette hausse chez le fabricant».

L'aménagement intérieur souffre aussi

L’un des clients de Marc Meiers a vu la facture de sa maison grimper de 20 000 euros avec les pénuries (470 000 eu lieu de 450 000). «En général les gens ne sont pas "pris à la gorge", mais certains projets sont abandonnés faute de pouvoir garantir les prix». L’architecte évoque des budgets qui ont augmenté à quatre reprises en 2020.

L’aménagement intérieur souffre aussi, comme les cuisinistes. «Outre le problème des matériaux, avant le souci du bois ou des puces d’ordinateurs, il y a celui des conteneurs depuis la Chine. Le transport est surchargé et les prix montent», voit une enseigne. «Les fournisseurs se font livrer mais ne savent pas ce qu’ils recevront. Des clients doivent patienter ou faire avec une cuisine ou un aménagement incomplet, en raison d’éléments indisponibles ou de retards. Parfois nous devons retourner deux fois sur place pour le montage».

(L'essentiel/Nicolas Martin)

Ton opinion