Publié

Au Luxembourg16 000 pétitionnaires veulent la fin du CovidCheck

LUXEMBOURG - Trois pétitions liées au passe sanitaire ont recueilli chacune plus de 4 500 signatures et feront l'objet d'un débat public à la Chambre des députés.

Le CovidCheck devient incontournable au Luxembourg.

Le CovidCheck devient incontournable au Luxembourg.

Editpress/Julien Garroy

Alors que les manifestations contre les restrictions sanitaires ont été marquées par des débordements le week-end dernier, l'opposition aux nouvelles mesures décrétées par le gouvernement se cristallise également dans les pétitions déposées à la Chambre des députés. Trois d'entre elles ont dépassé le cap des 4 500 signatures et donneront donc lieu à un débat public.

La pétition n°2044 contre l'obligation de présenter le CovidCheck dans les institutions publiques (hôpitaux, écoles, etc.) et les entreprises privées a ainsi été signée par 6 097 personnes. Son autrice, Catalina-Gina Anton, estime que «l'imposition de l'utilisation du CovidCheck (...) crée une contrainte pour la liberté des personnes non vaccinées (...) et constitue un moyen indirect de pression de se faire vacciner».

Obligatoire à partir du 15 janvier

La pétition n°2043, elle, demande un référendum pour interdire le passe sanitaire au Luxembourg. Elle a recueilli 5 942 signatures et sera également débattue à la Chambre. «Ce régime très impactant pour nos vies quotidiennes a été instauré par le gouvernement sans avoir procédé à un quelconque processus démocratique, regrette le pétitionnaire, Théophile Guiche. Le sujet étant source de fortes divisions au sein de la société (...), le recours au référendum semble donc être la seule solution pour trancher cet épineux sujet».

Une autre pétition (n°2078) liée au CovidCheck vient de franchir le seuil des 4 500 paraphes. Son auteur, Alexandre Dombrat, entend «lever les contraintes et discriminations (...) pour forcer les non-vaccinés à céder et se laisser vacciner». Son texte demande que le passe sanitaire ne soit plus requis ou que les tests soient remboursés ET requis pour tous (vaccinés, guéris ou non-vaccinés).

Pour rappel, présenter son CovidCheck en arrivant au travail sera obligatoire à partir du 15 janvier, et jusqu'au 28 février au moins. Toute personne refusant de présenter un certificat de vaccination ou de rétablissement ou la preuve d’un test quotidien, ne pourra accéder à son poste de travail. Elle sera alors contrainte de poser congé ou ne sera pas rémunérée.

(pp/L'essentiel)

Ton opinion