Drame en Turquie – 18 mineurs prisonniers d'une mine de charbon

Publié

Drame en Turquie18 mineurs prisonniers d'une mine de charbon

Suite à une innodation accidentelle d'une galerie, plusieurs ouvriers sont portés disparus depuis mardi après-midi dnas une minde du sud de la Turquie.

200 personnes ont été dépêchées sur place pour coordonner les travaux des secours, qui tentaient d'évacuer l'eau de la galerie inondée.

200 personnes ont été dépêchées sur place pour coordonner les travaux des secours, qui tentaient d'évacuer l'eau de la galerie inondée.

L'accident, qui bloque toujours 18 mineurs au fond d'une mine de charbon, s'est déroulé en tout début d'après-midi dans une mine d'Erkemek, dans la province de Karama à près de 500 km au sud d'Ankara. «Une quarantaine d'ouvriers se trouvaient dans la mine lorsque la galerie dans laquelle ils se trouvaient a été inondée», a déclaré le gouverneur local Murat Koca, cité par l'agence de presse gouvernementale Anatolie.

La moitié des mineurs a pu rapidement remonter jusqu'à la surface mais un responsable de la compagnie Has Sekerler qui exploite la mine n'a pas caché son pessimisme sur le sort de ceux restés au fond du puits inondé, à 300 m de profondeur. «Nous pensons qu'il reste 18 mineurs dans cette galerie», a indiqué Sahin Uyar à la chaîne d'information CNN-Türk, «ils ne peuvent tenir que deux heures maximum».

Cause encore indéterminée

Sitôt l'alerte donnée, les services d'urgence se sont rendus dans la mine. L'agence gouvernementale en charge des situations d'urgence (Afad) a indiqué avoir dépêché 200 personnes sur place pour coordonner les travaux des secours, qui tentaient d'évacuer l'eau de la galerie inondée. Aucun responsable n'a livré de détails sur les cause de cette inondation.

Les premières informations publiées par les médias turcs ont fait état d'une trentaine de mineurs piégés au fond de la mine et d'un accident provoqué par une explosion à l'origine indéterminée. «Ce n'est pas un coup de grisou», a immédiatement démenti le gouverneur. Les ministres de l'Energie et des Transports, Taner Yildiz et Lütfi Elvan, devaient également se rendre sur place, ont rapporté les médias turcs.

(L'essentiel/AFP)

Un drame qui en rappelle un autre...

Le 13 mai dernier, une explosion puis l'effondrement d'un puits dans une mine de charbon de Soma, dans l'Ouest du paus, avaient provoqué la mort de 301 mineurs, victimes pour la plupart d'intoxication au monoxyde de carbone. Plusieurs rapports techniques ordonnés par le procureur en charge de l'enquête judiciaire ont mis en évidence une série de manquements élémentaires aux règles de sécurité. L'entreprise exploitante, Soma Komur, accusée d'avoir sacrifié la sécurité de ses ouvriers au profit d'une course au rendement, a nié toute responsabilité dans l'accident. Mais huit de ses dirigeants et cadres ont été inculpés d'homicides involontaires fin mai.

Ton opinion