Emploi au Luxembourg – 200 000 frontaliers prévus d'ici mi-2019
Publié

Emploi au Luxembourg200 000 frontaliers prévus d'ici mi-2019

LUXEMBOURG - Fin avril, les travailleurs frontaliers étaient au nombre de 194 972. Un chiffre qui progresse mois après mois.

À ce rythme de créations d’emplois, le Luxembourg compterait 200 000 frontaliers à la mi-2019.

À ce rythme de créations d’emplois, le Luxembourg compterait 200 000 frontaliers à la mi-2019.

Editpress/Hmontaigu

À la fin de l’année dernière, le Statec avait arrêté ses comptes pour 2017 à 186 649 salariés frontaliers issus des pays voisins de France (96 588), de Belgique (45 179) et d’Allemagne (44 882). En l’espace de quatre mois, la barre des 190 000 salariés frontaliers a été franchie.

Chaque jour, 194 972 frontaliers passaient la frontière à fin avril, dont 190 209 étaient des salariés et 4 763 des travailleurs indépendants. En 1990, le Grand-Duché comptait à peine 33 000 frontaliers, après en avoir compté 13 000 dix ans plus tôt. À l’époque déjà, politiques, économistes et commentateurs pensaient dur comme fer que le pays ne pourrait pas absorber davantage de main-d’œuvre venant hors des frontières.

Et pourtant, près de 30 ans plus tard, le nombre a été multiplié par six et ne cesse de croître mois après mois. La dynamique du marché de l’emploi pourrait même contribuer à ce que la barre symbolique des 200 000 travailleurs frontaliers soit dépassée «d’ici mi-2019 si la croissance des emplois se poursuit au même rythme», selon les estimations de Bastien Larue, du Statec. Cette croissance soutenue profite évidemment à l’économie et aux finances publiques, mais pose de gros problèmes de mobilité.

testInfogram

(Patrick Théry/L'essentiel)

Ton opinion