Banque au Luxembourg – 2020 fut une «année de défis» pour la Spuerkeess
Publié

Banque au Luxembourg2020 fut une «année de défis» pour la Spuerkeess

LUXEMBOURG – Si l’année 2020 a été un peu difficile pour la Banque et Caisse d’Épargne de l’État, elle estime avoir démontré sa capacité à soutenir ses clients.

La Spuerkeess tire un bilan plutôt positif de 2020.

La Spuerkeess tire un bilan plutôt positif de 2020.

Editpress/Julien Garroy

Sur le papier, le bénéfice net est en chute libre de 26,4% à 135,4 millions d’euros contre 183,9 millions d’euros en 2019. La faute surtout à 66,8 millions d'euros provisionnés à cause de la crise. Le produit bancaire est en légère baisse (-1,3%) à 595,5 millions d’euros contre 603,6 millions d’euros en 2019. Mais la Spuerkeess qui a qualifié 2020 d’«année de défis à bien des égards» estime avoir de bonnes raisons de voir des signes encourageants dans le bilan du dernier exercice.

Lors de la présentation de ses chiffres vendredi, la Banque et Caisse d’Épargne de l’État s’est ainsi félicitée d’avoir su relever le défi de la crise sanitaire. D’abord avec «l’instauration d’urgence d’un régime de télétravail pour la quasi-totalité de [son] personnel et l’adaptation de [ses] locaux pour assurer la distanciation sociale et le respect des gestes barrières». Un investissement qui se ressent dans les frais généraux (+2,6%). Ensuite la banque s'est réjouie d’avoir «réagi vite» pour «soutenir [ses] clients». Elle a ainsi accordé des sursis de paiements à 4 400 clients dont 2 000 à des clients professionnels et a continué à faire des prêts immobiliers (+7,9%) et des prêts étudiants (+6,5%).

Si elle n'a pas pu toucher un certain nombre de dividendes d'entreprises dont elle est actionnaire - ce qui plombe son bilan - elle a réussi, elle, à distribuer 40 millions d’euros de dividendes à son unique actionnaire, l’État, et un deuxième versement devrait intervenir au 4e trimestre 2021. Des sommes comparables aux années précédentes. Elle a par ailleurs renforcé ses fonds propres (+5,9%) à 4 324,4 millions d’euros soit un ratio de 21,4% contre 21,1% un an auparavant, «témoignant du niveau de solvabilité élevé de la Spuerkeess».

(mc/L'essentiel)

Ton opinion