Sécurité au Luxembourg – 25% des élèves policiers lâchent en cours de route
Publié

Sécurité au Luxembourg25% des élèves policiers lâchent en cours de route

LUXEMBOURG - Sur les 105 élèves reçus au concours de police, 26 se sont arrêtés au stade de la préformation.

Le concours des inspecteurs est ouvert aux personnes de 17 à 30 ans. La majorité d'entre eux ont moins de 21 ans.

Le concours des inspecteurs est ouvert aux personnes de 17 à 30 ans. La majorité d'entre eux ont moins de 21 ans.

Editpress

La formation pour devenir policier n'a rien d'un long fleuve tranquille. Sur les 105 élèves inspecteurs qui ont réussi le concours d'entrée en juillet dernier, 26 ne sont finalement pas entrés à l'école de police au début de cette année. Soit un taux d'échec de près de 25%. «L'instruction tactique de base» de trois mois au centre militaire de Diekirch en a visiblement refroidi plus d'un.

«Certains échouent aux tests sportifs, médicaux ou psychologiques. D'autres se rendent compte que le métier n'est pas fait pour eux, ou que la formation est trop dure», justifie Serge Arendt, porte-parole de la police et chargé du recrutement. «C'est un phénomène observé chaque année. Les aspirants inspecteurs passent deux ans à l'école de police, tout en effectuant des stages sur le terrain».

Déficit de personnel

Actuellement, l'école de police compte 130 élèves: 79 en première année, 40 en deuxième année et onze futurs brigadiers, entrés après trois ans de service militaire.

L'augmentation du nombre de recrues fait écho à la volonté du ministre de la Sécurité intérieure, Étienne Schneider, de combler un déficit en personnel ainsi que les départs en retraite. À la date du 1er janvier 2016, le Luxembourg compte 1 797 policiers, seize de plus que l'année dernière. «C'est en 2017 que nous constaterons réellement la croissance des effectifs», conclut Serge Arendt.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Ton opinion