Mégane RS – 250 chevaux pour réveiller les sens

Publié

Mégane RS250 chevaux pour réveiller les sens

Avec son châssis très sophistiqué et ses 250 chevaux sous le capot, la Mégane RS est une sportive affûtée.

La Mégane RS (250 chevaux) a été dotée en bouclier avant d’une «lame F1» et d’une large grille d’entrée d’air.

La Mégane RS (250 chevaux) a été dotée en bouclier avant d’une «lame F1» et d’une large grille d’entrée d’air.

dr

La Mégane RS est un monstre de puissance et de plaisir. Une voiture qui ne se conduit pas, mais se pilote. Développée par Renault Sport Technologies, le département du constructeur français en charge de toutes les activités compétition sauf la Formule 1, c'est une voiture délibérément sportive.

À l’instar de sa petite sœur la Clio RS (201 chevaux), la Mégane RS a été dotée en bouclier avant d’une «lame F1» et d’une large grille d’entrée d’air. Cela améliore son aérodynamisme et lui donne un look d'enfer. De profil, les ailes sont plus galbées et les bas de caisse plus généreux, sans oublier de discrets extracteurs d’air. À l’arrière, la sortie d’échappement centrale est entourée d’un diffuseur d’air et se marie avec un élégant becquet arrière.

Dans l’habitacle, une baguette de carbone rehausse la tonalité de l’ensemble. Au tableau de bord, le compteur de vitesse désormais numérique laisse la place à un compteur à aiguille plus classique. Pédalier en aluminium, volant de compétition (avec repose-pouces intégrés) et sièges baquet de rigueur (les Recaro sont en option)!
À noter enfin que la RS fait dans le «cousu main» puisqu'elle peut se transformer en bolide de course ou luxueux coupé «premium» selon les packs et les options choisies. Prix de départ à 26 950 euros.

Denis Berche

On apprécie

- Son style très dynamique

- Son comportement routier

- Son moteur emballant

- Son excellent freinage

- Son rapport prix/performance

On regrette

- Sa visibilité arrière

- Sa boîte de vitesses banale

Ton opinion