Au Luxembourg – 26% des diplômés dans le secteur de l'éducation

Publié

Au Luxembourg26% des diplômés dans le secteur de l'éducation

LUXEMBOURG - Plus d'un diplômé sur quatre de l'enseignement supérieur au Luxembourg l'était dans le domaine de l'éducation en 2014. C'est la plus grosse proportion en Europe.

Le secteur de l'éducation attire de nombreux jeunes.

Le secteur de l'éducation attire de nombreux jeunes.

DR

Quand on est petit, on veut être avocat, docteur, créateur de jeux vidéo… Si les petits Luxembourgeois ont sans doute ces rêves, nombre d’entre eux, le bac en poche, se ruent finalement dans le domaine de l’éducation. Ainsi, c’est au Luxembourg que l’on trouve la plus grande proportion de diplômés dans ce secteur.

Selon des chiffres d’Eurostat, en 2014, sur les 1 800 diplômés de l’enseignement supérieur luxembourgeois, près de 26% l’étaient dans le domaine de l’éducation contre moins d’un diplômé européen sur dix (9,5%). Le Grand-Duché est le seul pays à passer la barre des 20% en la matière (2,6% en France, 9% en Belgique ou encore 11,2% en Allemagne).

55% des diplômés sont des femmes

De fait, ce secteur est plus masculin au Luxembourg que dans les autres pays européens: les hommes représentent 38% des diplômés dans le domaine de l’éducation au Grand-Duché contre seulement 20% au niveau européen. À noter qu’au Luxembourg, comme partout en Europe, les femmes sont plus nombreuses que les hommes parmi les diplômés: au Grand-Duché 55% étaient de sexe féminin en 2014.

Outre l’éducation, les femmes sont ultramajoritaires dans le domaine de la santé et de la protection sociale (près de 80%) et majoritaires dans l’éducation (62%), les lettres et les arts (67%) mais sont toutefois sous-représentées dans des secteurs comme l’ingénierie, l’industrie et la construction (25%) et les sciences, mathématiques et informatique (29%). Hommes et femmes mélangés, le domaine le plus prisé, en Europe comme au Luxembourg est celui des sciences sociales, du commerce et du droit avec 46,2% des diplômés au Grand-Duché (33,8% des diplômés européens).

(MC/L'essentiel)

Ton opinion