Chiffres de 2010 – 29% des travailleurs sont luxembourgeois

Publié

Chiffres de 201029% des travailleurs sont luxembourgeois

LUXEMBOURG - Entre 1960 et 2010, la part des travailleurs frontaliers a été multipliée par quarante. Dans le même temps, la part des travailleurs luxembourgeois a été divisée par trois...

Les frontaliers sont le groupe le plus important sur le marché du travail luxembourgeois.

Les frontaliers sont le groupe le plus important sur le marché du travail luxembourgeois.

Editpress

Le Statec a publié mercredi une étude sur les mutations de l'emploi entre 1960 et 2010. Les chiffres y sont éloquents. Le nombre de travailleurs frontaliers au Luxembourg a été multiplié par 40 en 50 ans, passant de 3 700 en 1961 à 150 100 en 2010. L'institut statistique précise que leur proportion est passée, sur la période, de 3% à 44%.

Cette étude s’intéresse aussi à la part des travailleurs luxembourgeois. Au début des années 1960, 79% des travailleurs sont des ressortissants luxembourgeois et 18% sont des ressortissants étrangers qui résident au Luxembourg. Les Luxembourgeois passent sous la barre des 50% en 1991.

Les frontaliers, groupe le plus important sur le marché du travail

À partir de 2001, ils sont détrônés par les travailleurs frontaliers, et ne sont plus le groupe le plus important sur le marché du travail. Au final, la part des travailleurs luxembourgeois est passée de 79% en 1961 à 29% en 2010.

Le nombre total d'emplois a quant à lui triplé, de 132 700 personnes en 1960 à 358 600 en 2010. Les résidents à disposer d'un emploi étaient 128 700 il y a un demi-siècle, contre 219 900 en 2010. Selon le Statec, le marché du travail a connu une vraie explosion à partir de 1986 et jusqu'en 2008. Lors de cette période, le nombre d'emplois occupés au Grand-Duché a augmenté chaque année de 3,4%, contre 1,4% depuis le début de la crise.

(L'essentiel Online)

Ton opinion