Malaise au travail – 3% des salariés sont victimes de harcèlement

Publié

Malaise au travail3% des salariés sont victimes de harcèlement

LUXEMBOURG - Abus de pouvoir, organisation et conditions de travail difficiles… 10 500 salariés du Grand-Duché seraient victimes de harcèlement moral sur leur lieu de travail.

26 millions d’euros: c’est ce qu’a coûté le harcèlement moral au travail au système de santé en 2010, selon l’asbl Mobbing qui a traité 2 000 appels en 2010, contre 2 200 en 2009. Les plus touchées? Les personnes qui viennent d’arriver dans l’entreprise et les femmes. Mais les statistiques de la répartition par sexe est à prendre avec des pincettes dans la mesure où les femmes ont plus de facilités à confier leur malaise que les hommes, tempère Mobbing. Et si le nombre d’appels d’hommes a diminué par rapport à 2009, c’est aussi parce que cette année-là, la crise avait sérieusement aggravé les relations personnelles au travail.

Comment se traduit le mal-être? En général, les personnes harcelées se mettent en maladie un peu plus de 5 semaines avant d’aller en parler à un spécialiste. Elles invoquent l’abus de pouvoir de leur hiérarchie mais aussi une organisation et des conditions de travail difficiles. Beaucoup sont incapables de définir exactement quand le harcèlement s’est mis en place. Le privé est plus touché que le public, le commerce et le secteur bancaire sont les plus touchés.

(L'essentiel Online)

Ton opinion