Réponse parlementaire – 30% de produits locaux chez Restopolis

Publié

Réponse parlementaire30% de produits locaux chez Restopolis

LUXEMBOURG - Le service de restauration scolaire Restopolis met un point d'honneur à servir des plats bio et locaux. Le ministre de l'Éducation le prouve, chiffres à l'appui.

Sur l’année scolaire 2015/2016, Restopolis devrait servir 3 millions de repas.

Sur l’année scolaire 2015/2016, Restopolis devrait servir 3 millions de repas.

Editpress/Sgoffin

Le service de restauration scolaire Restopolis cuisine pour 50 000 clients. Des clients qui sont particulièrement choyés si on en croit une réponse parlementaire de Claude Meisch, ministre de l'Éducation nationale. Les lycéens et étudiants ont ainsi actuellement droit à 30% de produits locaux. Et quand cela est possible ces produits locaux sont en plus biologiques.

«Même si depuis plusieurs années la production domestique de produits bio progresse, elle demeure toujours inférieure aux besoins de Restopolis», explique Claude Meisch. Actuellement, 2% des achats proviennent de la production bio et Restopolis souhaiterait augmenter ce pourcentage à au moins 5% à l'avenir. Mais entre bio et empreinte carbone il faut choisir. Le service de restauration scolaire «préfère ne pas recourir systématiquement à des produits bio de provenance lointaine», souligne ainsi Claude Meisch.

Bio, local et équitable

La charte appliquée par Restopolis est très stricte. Ses prestataires de service sont obligés, entre autres: d'utiliser au moins 20% de produits luxembourgeois, d'utiliser progressivement 5% de produits bio si possible locaux, d'exclure des produits contenants des organismes génétiquement modifiés. De plus les bananes, les ananas, le café et le thé doivent être issus du commerce équitable.

Pour la prochaine année scolaire, Restopolis compte promouvoir encore davantage les produits luxembourgeois. En plus de titiller les papilles des élèves, le service de restauration scolaire espère les éduquer en proposant régulièrement «des menus thématiques consacrés aux produits et aux spécialités du Luxembourg, aux produits bio, aux produits du commerce équitable et aux produits sans OGM», conclut Claude Meisch, dans cette réponse à une question des députés DP André Bauler et Claude Lamberty.

(FR/L'essentiel)

Ton opinion