Au Luxembourg – 345 personnes recrutées pour le dépistage massif
Publié

Au Luxembourg345 personnes recrutées pour le dépistage massif

LUXEMBOURG - La campagne de dépistage massif en cours au Luxembourg a nécessité de trouver de la main-d'œuvre, recrutée par une agence d'intérim et l'Adem.

La mise en place des centres de tests a nécessité des embauches.

La mise en place des centres de tests a nécessité des embauches.

On le sait, le Luxembourg effectue chaque jour plusieurs milliers de tests de dépistage au Covid-19, dans 16 sites dédiés créés spécialement pour l'occasion. Les capacités de tests, qui sont montées progressivement en puissance, devaient arriver à 20 000 dépistages par jour. Pour cela, il a fallu trouver du monde! En effet, chacun des sites dispose de 1 à 10 lignes avec à chaque fois un employé administratif, une personne en charge de la logistique et une infirmière. En outre, il faut ajouter un manager par site et des agents de sécurité qui aiguillent les gens. Au total, 345 personnes à travers le pays font tourner les sites. Des frontaliers et des résidents qu'il a fallu recruter et former dans des délais très courts.

Le projet est coordonné, au niveau national, par le Luxembourg Institute of Health et la société Ecolog, qui ont fait appel à Adecco pour recruter et former infirmiers et personnel administratif et logistique. La réserve sanitaire a aussi fourni des candidats, ainsi qu'un partenariat avec les écoles d'infirmiers et facs de médecine français. En outre, 15% du personnel a été recruté par l'Adem, qui a tenu à faire appel à des demandeurs d'emploi pour participer au projet, pour toutes les catégories d'emplois requises.

80 infirmiers et infirmières

Plus d'une quarantaine d'entre eux travaillent donc sur les sites des tests. «Ce projet représente une réelle opportunité de rebondir, pour moi. C'est l'occasion d'avoir des responsabilités tout en montrant mon sens du service pour le pays», explique Mohand, un infirmier sur le site de Machtum cité dans un communiqué de l'Adem, d'Adecco et d'Ecolog.

Côté logistique et administratif, 265 personnes ont été recrutées et formées. Quant au nombre d'infirmiers, il est passé de 20 au démarrage du projet à 80 aujourd'hui, recrutés en majorité par Spring Professional. En outre, une réserve et une équipe volante restent sur la brèche pour pallier les besoins de dernière minute. Le premier programme de tests à grande échelle doit durer jusqu'au 27 juillet. Une deuxième phase de dépistages est en préparation, qui doit durer sept mois.


(jw/L'essentiel)

Ton opinion