Au Luxembourg – 358 interventions de la police auprès des réfugiés

Publié

Au Luxembourg358 interventions de la police auprès des réfugiés

LUXEMBOURG - Sollicité par l'ADR, le ministre de l'Intérieur, Étienne Schneider, a expliqué que la police est intervenue pour diverses raisons dans les foyers d'accueil, en un an.

Depuis la crise des réfugiés, la police est intervenue à plusieurs reprises dans les foyer d'accueil.

Depuis la crise des réfugiés, la police est intervenue à plusieurs reprises dans les foyer d'accueil.

Entre le 1er juillet 2015 et le 30 septembre 2016, la police grand-ducale est intervenue 358 fois dans les foyers d'accueil pour réfugiés. Chiffre qui ressort d'une réponse parlementaire du ministre de l’intérieur, Étienne Schneider (LSAP), adressée au député Fernand Kartheiser (ADR). Statistiquement parlant, cela correspond à 0,78 intervention par jour, principalement dans les foyers de la capitale (Gasperich, Limpertsberg, Luxexpo) et à Strassen.

Ces chiffres n'ont qu'une valeur indicative et n'ont pas d'effet statistique, indique Étienne Schneider. Ces interventions étaient des disputes entre habitants, des demandes «d'aide» de la part de réfugiés ou encore des agressions physiques et verbales à l'encontre des employés.

Protection de la vie privée

Tous les délits confirmés ont été transmis à la justice, complète encore le ministre: «Les interventions de la police dans les foyers d'accueil des réfugiés sont traités de la même façon que les interventions dans des appartements ou autres lieux privés. Ces informations sont données sous réserve de la protection de la vie privée et de la présomption d'innocence».

À la demande de L'essentiel, le parquet a expliqué qu'il n'y a pas de suivi spécifique des délits commis dans les structures d'accueil. Pour cela, chaque dossier devrait être examiné séparément.

(Jörg Tschürtz/L'essentiel)

Ton opinion