Crash au Kirghizistan – 37 morts suite à une «erreur de pilotage»
Publié

Crash au Kirghizistan37 morts suite à une «erreur de pilotage»

Le crash d'un avion-cargo turc tombé lundi matin sur un village au Kirghizistan a été provoqué par «une erreur de pilotage», selon les premières conclusions officielles.

Rescue personnel work at the crash site of a Turkish cargo plane in the village of Dacha-Suu outside Bishkek on January 16, 2017.
A Turkish cargo plane crashed into a village near Kyrgyzstan's main airport Monday, killing 32 people and destroying homes after attempting to land in thick fog, authorities said. / AFP PHOTO / Vyacheslav OSELEDKO

Rescue personnel work at the crash site of a Turkish cargo plane in the village of Dacha-Suu outside Bishkek on January 16, 2017.
A Turkish cargo plane crashed into a village near Kyrgyzstan's main airport Monday, killing 32 people and destroying homes after attempting to land in thick fog, authorities said. / AFP PHOTO / Vyacheslav OSELEDKO

AFP/Vyacheslav Oseledko

Au moins 37 personnes, dont six enfants, ont été tuées ce lundi dans le crash d'un avion-cargo turc qui est tombé sur des habitations près de l'aéroport de Bichkek, la capitale du Kirghizstan. «Selon les premières conclusions des spécialistes, c'était une erreur de pilotage», a déclaré le vice-Premier ministre kirghiz, Moukhametkali Aboulgaziev, lors d'une conférence de presse diffusée à la télévision publique.

L'appareil, un Boeing-747 en provenance de Hong Kong, est tombé sur des habitations en plein village de Datcha-Souou, très proche de l'aéroport, et ses débris en flammes ont endommagé au total 43 maisons, dont 15 ont été détruites. «L'avion s'est écrasé sur les maisons, il a tué des familles entières», a raconté un témoin de l'accident. «Il ne reste rien des maisons, les gens ont été tués avec toute leur famille et leurs enfants, beaucoup de personnes étaient en train de dormir».

L'atterrissage de l'appareil, qui devait faire une escale à Bichkek pour se ravitailler en carburant, s'est déroulé en plein brouillard mais «ces conditions météorologiques permettaient d'atterrir», a indiqué Moukhametkali Aboulgaziev. «Onze avions ont ainsi effectué l'atterrissage dans le brouillard» avant le Boeing turc, a-t-il précisé.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion