Plan d'aménagement – 44 000 salariés devraient arpenter le Kirchberg

Publié

Plan d'aménagement44 000 salariés devraient arpenter le Kirchberg

LUXEMBOURG - Adaptations en vue de l'arrivée du tram, construction de nouveaux bâtiments et développement de l'offre de logements dans le quartier étaient au programme du bilan annuel du Fonds Kirchberg.

Les quelque 33 000 cols blancs actuels du Kirchberg vont conserver, pour quelques années encore, leurs vues sur un quartier en plein chantier. D'ici 2020, le quartier le plus récent de la capitale doit en effet accueillir non seulement le tram, mais également être doté de nouveaux immeubles d'habitation, sans oublier un nouveau centre commercial. Différents projets présentés tour à tour jeudi, lors de la présentation du bilan annuel du Fonds Kirchberg, organisme en charge du développement du quartier.

Parmi les différents chantiers qui doivent prendre vie «à moyen terme», celui du tram se trouve au centre de toutes les attentions. Confirmé une nouvelle fois jeudi par Claude Wiseler, ministre des Infrastructures, pour 2017, la future «épine dorsale» des transports communs dans la capitale s'arrêtera à huit reprises entre la porte de l'Europe et Luxexpo, contre sept arrêts selon les plans initiaux. Soit un arrêt tous les 500 mètres. Pour permettre la construction de ces arrêts, des travaux d'élargissement du Pont Rouge seront nécessaires, notamment pour permettre la création de la liaison avec la future gare ferroviaire qui reliera la gare au Kirchberg, tout comme une modification du by-pass de l'A1 au niveau de Luxexpo.

Hausse à venir du nombre de travailleurs

Fidèle à sa stratégie de vouloir faire du Kirchberg en «un vrai lieu de vie», le Fonds Kirchberg prévoit ainsi de construire de nouveaux immeubles de logements, situés entre le boulevard Kennedy et le Weimarshof. Quelque 2 000 habitations devraient ainsi voir le jour dans les prochaines années. Objectif annoncé: faire passer le nombre d'habitants du quartier de 2 800 actuellement à 8 000 à l'horizon 2020. Une hausse de la population qui va s'accompagner par la création d'un nouveau centre commercial de 5 000 m², situé à hauteur de la porte de l'Europe, pour «diversifier l'offre commerciale dans le quartier», selon les planificateurs. Un centre commercial six fois inférieur en taille à l'actuel Auchan Kirchberg.

Une volonté de croissance qui concerne donc non seulement les habitants mais également les travailleurs. Selon les prévisions, leur nombre devrait atteindre 44 000 personnes d'ici «quelques années». Une hausse qui sera anticipée avec une refonte du visage du quartier, notamment dans la partie des bâtiments européens. La livraison du bâtiment Jean Monnet II doit ainsi être concomitante avec la création d'une place centrale, destinée à être un nouveau point fort du quartier. «Beaucoup de choses ont d'ores et déjà été faites, mais énormément restent à faire», résume Claude Wiseler.

(Jmh/L'essentiel Online avec JW)

Ton opinion