Jeux vidéo/Ingress – 460 joueurs connectés en «Mission» au Luxembourg

Publié

Jeux vidéo/Ingress460 joueurs connectés en «Mission» au Luxembourg

LUXEMBOURG - Pour la toute première fois, une «Mission Day Ingress» a été organisée à Luxembourg, ce samedi, permettant à 460 joueurs connectés de parcourir la ville.

Vous connaissiez peut-être «Pokemon Go», ce jeu de réalité augmentée qui avait explosé lors de l’été 2016, envoyant par la même occasion de très nombreux joueurs équipés de leurs smartphones partir à l’assaut des rues du monde entier pour capturer des Pokemon. Il va désormais falloir passer au stade supérieur et monter en puissance avec «Ingress», développé par Niantic, la branche jeu de Google.

De 10h à 18h samedi, plus de 460 joueurs originaires du monde entier (des Philippines aux États-Unis en passant par tous les pays de la Grande-Région) ont parcouru les rues de Luxembourg-Ville pour participer à 12 ou 24 missions qui leur ont permis de débloquer des portails et d’obtenir des badges. Lors de ce «Mission Day - Luxembourg», deux fractions, les «Resistant» et les «Enlightened» se sont opposés en toute convivialité, avec un objectif précis: découvrir la capitale à travers un parcours réalisé par les joueurs locaux.

Une première au Luxembourg

«On ne s’attendait pas du tout à un tel succès», reconnaît Patrick Perez, membre de l’organisation. «On espérait accueillir 300 joueurs à notre QG, la Big Beer Company, sur les rives des Clausen, et les joueurs étaient nettement plus nombreux. C’est le couronnement de cinq mois de préparatifs pour toute notre équipe. Le beau temps a certainement joué en notre faveur. Nous sommes très heureux et cela va nous permettre de passer dans une autre dimension, en espérant accueillir des milliers de participants lors de notre prochain événement au Luxembourg».

Ultra-connectés, équipés de smartphones performants et d’une indispensable batterie, les participants à cette «Mission Day Ingress» en ont pris plein les yeux en visitant divers coins cachés de la capitale, référencés sur l’application tout au long de la journée. «Je suis venu de Paris exprès pour l’occasion et c’était la première fois que je me rendais au Luxembourg», nous a confié un participant. «On a passé une super journée et c’était surtout l’occasion de rencontrer, en chair et en os, des joueurs que l’on observe uniquement virtuellement quand chacun rentre chez soi.» Pour les utilisateurs avertis, plus de quatre millions dans le monde alors qu’ils étaient seulement 200 en 2012, une nouvelle version de l’application est attendue dans le courant du moins de novembre.

(Frédéric Lambert/L'essentiel)

Ton opinion