Tendance estivale – 5 idées originales pour cuisiner la burrata
Publié

Tendance estivale5 idées originales pour cuisiner la burrata

Parce que c’est tellement plus qu’une simple mozzarella et qu’elle s’accorde si bien avec les goûts de l’été, voici comment se régaler avec la burrata.

Sebastian Coman Photography - Pexels

Si vous vous demandez encore la différence entre une simple mozzarella et une burrata, c’est que vous avez raté quelque chose. Cette spécialité des Pouilles a la particularité d’être garnie d’une farce à la crème, ce qui rend l’ensemble onctueux comme jamais.

L’été, c’est la saison qui sied le mieux à ce produit exceptionnel parce qu’il s’accorde à merveille avec la douceur des divers végétaux de saison. Découvrez comment la cuisiner.

À l’italienne 2.0

Combinez dans une casserole ail, thym, tomates, un trait d’huile d’olive, spaghetti (ou autres pâtes) et couvrez-les d’eau. On cuit avec un couvercle en remuant régulièrement, façon «one pot pasta». À servir chaud, avec une burrata juste effilochée par-dessus, un tour de moulin de poivre noir et de petites feuilles de basilic ou d’origan. C’est simple, rapide et sacrément bon!

À l’apéro: sur un crostini

Une baguette qui date de la veille? C’est donc l’heure des crostinis! Si le pain est trop sec, humidifiez rapidement les deux côtés de chaque tranche puis toastez-les quelques instants (ça marche aussi au four, à 220 °C, si jamais). Surmontez chaque morceau de pain de belles tranches de jambon cru, d’un joli morceau de burrata parfumé d’un filet d’huile d’olive, de poivre du moulin et dressez le tout avec une belle tranche de figue lustrée au miel.

C’est parfait comme encas quand il fait chaud! On peut aussi opter pour une version sucrée, mêlant cette fois-ci un pain plutôt brioché toasté, toujours des figues, bien tranchées, un peu de thym frais, de la burrata bien entendu, et un mélange de sirop d’agave et vinaigre balsamique. Rafraîchissant.

Avec des légumes rôtis

Que vous ayez sous la main des carottes, des courgettes ou des aubergines, il faudra bien les rôtir au four, juste enduites d’un trait d’huile d’olive. Une fois bien dorés, on dispose dans un bol les légumes, puis la burrata au milieu. On assaisonne généreusement le tout d’un pesto frais. Et il ne reste plus qu’à manger. Comptez une burrata par personne, car c’est bien trop bon pour se partager!

En salade estivale

La saison des pêches et nectarines est si courte qu’il faut en profiter. Juste coupées en quartiers, ou rôties si on a la motivation. Avec ça, une salade de jeunes pousses, agrémentée de quelques pluches d’herbes fraîches (aneth, estragon, basilic) et une vinaigrette à base de vinaigre de pomme et miel. On lance tout dans un saladier. On assaisonne, sans oublier le sel et le poivre. On dresse dans des grands bols avec une burrata en surface et en disposant les quartiers de pêches autour. Un régal.

Dans un dessert dynamité

Des fraises bien mûres, sucrées et juteuses à souhait, du vinaigre balsamique, de la burrata et un trait d’huile d’olive. Voilà un dessert un peu fou mais satisfaisant au possible. Pas plus de préparation que ça, il ne faut que couper les fraises et manger. Comme quatre-heures, c’est divin.

Attention, quiconque entame une burrata risque bien de la finir avant d’avoir eu la chance de l’ajouter à sa recette. Et vous, vous l'aimez comment, votre burrata?

(L'essentiel/Romain Wanner)

Ton opinion