Données mises en ligne – 6 000 clients Numéricable victimes de pirates

Publié

Données mises en ligne6 000 clients Numéricable victimes de pirates

Un groupe de hackers a mis en ligne, ce mercredi, les données privées de milliers de clients du câblopérateur belge. Une publication qui ne concernerait pas les données bancaires.

Aucune information sur d'éventuelles victimes résidentes au Grand-Duché n'a pu être donnée pour le moment.

Aucune information sur d'éventuelles victimes résidentes au Grand-Duché n'a pu être donnée pour le moment.

dr

Depuis ce mercredi matin, des milliers de données personnelles issues de la base de données de Numéricable Belgique se retrouvent en ligne à l'insu de leur ayant droit. E-mail, nom, prénom et numéros de téléphone de quelque 6 000 personnes se retrouvent ainsi en ligne. Selon Le Soir, aucune donnée bancaire ou numéro d'abonnement n'a été divulgué. Cette opération serait ainsi à mettre au crédit du groupe de hackers Rex Mundi, qui avait réussi à mettre la main sur cette base de données sensible grâce à l'exploitation «d'une défaillance de sécurité informatique».

Une découverte que le groupe avait tenté d'exploiter, la semaine dernière, en demandant une rançon au câblopérateur. Sans succès. Résultat: les données ont été publiées. De son côté, la société assure que ses équipes informatiques se sont employées à résoudre la faille à l'origine de cette situation, précisant que «les pirates n’ont pas eu accès au fichier client qui se trouve sur notre serveur». Le quotidien belge, qui s'est procuré certaines des données mises en ligne, confirme la validité des coordonnées publiées, assurant ainsi que «les numéros de GSM sont authentiques, les correspondances entre adresses e-mails, noms et prénoms ainsi que les numéros de téléphone sont indéniables».

Toutefois, les informations lâchées dans la nature seraient lacunaires et correspondraient à un mélange de plusieurs bases de données. Ainsi, de nombreuses adresses, par exemple, ne correspondraient pas aux autres données. Un mélange qui rendrait ainsi l'intérêt de l'usage de ces données nettement moins intéressant pour d'éventuels malfrats. La direction de Numéricable Luxembourg n'était pas joignable pour préciser si des clients du Luxembourg sont concernés.

(Jmh/L'essentiel Online)

Ton opinion