Au Luxembourg – 600 euros de plus sur le salaire minimum de juillet
Publié

Au Luxembourg600 euros de plus sur le salaire minimum de juillet

LUXEMBOURG - Les salariés qui touchent le salaire minimum peuvent s'attendre à un revenu boosté au mois de juillet, grâce à la rétroactivité des hausses annoncées.

La hausse du salaire minimum va entrer en vigueur d'ici l'été.

La hausse du salaire minimum va entrer en vigueur d'ici l'été.

«Ce sera parfait pour les vacances», a glissé Dan Kersch, ministre LSAP du Travail, au moment de détailler la hausse du salaire minium de 100 euros prévue dans le programme de gouvernement.

Cette augmentation étant due au 1er janvier 2019, les 70 000 salariés concernés recevront l'argent des six premiers mois de l'année en juillet, soit une somme d'environ 600 euros. «Le tout sera payé en une seule tranche. Le système fonctionnera ensuite normalement avec une hausse comprise entre 102 et 109 euros par mois, selon la classe d'impôt des personnes concernées», précise Dan Kersch.

«Dans l'intérêt de la paix sociale»

Un tiers de cette augmentation sera prise en charge par les employeurs, pour un coût compris entre 30 et 40 millions d'euros par an. Les deux-tiers restants seront financés par l'État, via un crédit d'impôt pour les entreprises. Environ 70 millions d'euros seront dépensés chaque année pour financer cette mesure fiscale.

Un deal «gagnant-gagnant» pour le ministre DP des Finances, Pierre Gramegna. «Cela n'aurait pas été un bon message que l'État prenne tout en charge. Dans le même temps, il ne fallait pas menacer la compétitivité des entreprises. Les patrons ont, je le pense, bien compris que cette mesure était dans l'intérêt de la paix sociale».


Sur le plan législatif, la mise en place de cette hausse du salaire minimum se fait en trois étapes. Une première augmentation de 1,1% à été votée en janvier, une deuxième hausse de 0,9% est actuellement en voie d'être adoptée. Prévu dans le budget de l'État, le crédit d'impôt sera, lui, mis en place «à la fin du mois d'avril», avance Pierre Gramegna.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Ton opinion