Astronautes recrutés – 65 Luxembourgeois candidats pour l'espace

Publié

Astronautes recrutés65 Luxembourgeois candidats pour l'espace

LUXEMBOURG - L’Agence spatiale européenne a annoncé mercredi avoir reçu plus de 22 000 candidatures pour sa campagne de recrutement d’astronautes. Dont 65 du Luxembourg.

53 Luxembourgeois et douze Luxembourgeoises ont répondu à l'appel de l'agence spatiale européenne.

53 Luxembourgeois et douze Luxembourgeoises ont répondu à l'appel de l'agence spatiale européenne.

L’espace fait plus que jamais rêver. Et ils sont nombreux à vouloir marcher dans les pas de Thomas Pesquet. Le directeur de l’Agence spatiale européenne (ESA) Josef Aschbacher n’a pas caché sa surprise mercredi lors d’une conférence de presse. Au total, plus de 22 500 personnes en Europe ont déposé une candidature. «C’est beaucoup plus que ce à quoi nous nous attendions. C’est assez historique», a-t-il ajouté.

Et les Luxembourgeois sont très nombreux à rêver de station spatiale internationale, d’expédition sur la Lune voire un jour sur mars. Selon les chiffres dévoilés hier, 65 personnes de nationalité luxembourgeoise ont candidaté dont 53 hommes et 12 femmes. Une personne du Grand-Duché figure parmi les 257 candidats avec un handicap ayant déposé leur dossier pour devenir para-astronaute. Une première!

24% de femmes

Les conditions majeures fixées étaient d'être de la nationalité d’un État membre de l’ESA, avoir moins de 50 ans, mesurer entre 1,50 m et 1,90 m, disposer d'une bonne vue et d'une bonne audition. Les candidats doivent être titulaires d'un diplôme universitaire (ou équivalent) en sciences naturelles (physique, biologie, chimie, mathématiques), ingénierie ou médecine et auront, de préférence, une expérience professionnelle de trois ans minimum.

Les chiffres présentés ce mercredi placent le Luxembourg avec un ratio d’un peu plus de 103 candidats par tranche d’un million d’habitants juste derrière la France (106) au classement des pays qui ont en proportion le plus de candidats astronautes. La liste comprend aussi 7 137 Français, 3 700 Allemands ou encore 1 019 Belges. Lors de la précédente campagne de sélection en 2008, «seules» 8 413 personnes avaient postulé. Beaucoup de pays ont depuis rejoint l’ESA. Il y avait alors 15% de femmes. Elles atteignent cette fois les 24%.

Sélection en six étapes

Et maintenant ? Parmi tous ces candidats, quatre à six astronautes permanents, une vingtaine de réservistes et au moins une personne avec un handicap devraient être retenus fin 2022.

La sélection prévoit six étapes. Après l’analyse détaillée des candidatures, quelque 1500 personnes devraient rester en course. Suivront en juillet les tests initiaux (cognitifs, coordination, personnalité), psychométriques (janvier 2022), puis des contrôles médicaux (mai 2022) et enfin deux sessions d’entretiens auxquels seule une quarantaine de candidats devrait pouvoir participer. L’ESA a par ailleurs rappelé que la mission d’astronaute est certes une vitrine de ses activités mais que de nombreux autres postes vont s’ouvrir. Environ 500 dans les cinq prochaines années.

(Nicolas Martin/L'essentiel)

Ton opinion