Les limites du RMG – 68 000 personnes pauvres au Luxembourg

Publié

Les limites du RMG68 000 personnes pauvres au Luxembourg

LUXEMBOURG - En 2011, le risque de pauvreté était de 13,6% au Grand-Duché et 68 000 personnes vivaient en dessous du seuil de pauvreté, informe la Chambre des salariés ce mardi.

Le nombre d’enfants vivant dans ces ménages très pauvres progresse de 10,8% par an.

Le nombre d’enfants vivant dans ces ménages très pauvres progresse de 10,8% par an.

(dr)

Le revenu minimum garanti (RMG), une «trappe à inactivité» qui décourage les individus de chercher un emploi rémunéré? Pas si on considère que le Luxembourg comptait en 2011 environ 68 000 personnes dont le niveau de vie était inférieur au seuil de pauvreté(3 617 euros par ménage). Parmi ces personnes, une personne sur trois est en situation de très grande pauvreté. Le RMG devient alors un outil pour lutter contre la pauvreté.

Le montant de ce minimum social (fixé à 70% du seuil de pauvreté) ne permet pourtant pas de sortir les ménages de la pauvreté, mais juste d’en limiter les effets. Ainsi, en 2010, pour un ménage composé de deux adultes et deux enfants en bas âge, le RMG mensuel était égal à 2 063 euros. Si l’on rajoute les allocations familiales et le boni pour enfant (soit 594€), il manque à ce ménage 960€ pour arriver au seuil de pauvreté (et 2 411€ pour atteindre le revenu médian, soit 6 029€ par ménage).

Qui perçoit le RMG?

Au Luxembourg, le risque de pauvreté était de 13,6% en 2011. En 2012, le pays comptait 19 790 personnes dont le niveau de vie était égal à celui du RMG. Le nombre d’enfants vivant dans ces ménages très pauvres progresse de 10,8% par an. Un point positif quand même: le Luxembourg a le plus faible taux de risque de pauvreté des retraités au sein de l’UE15.

Les bénéficiaires du RMG sont très variés. Il faut à la fois inclure les personnes au chômage, les personnes en âge de travailler qui n'ont pas d'emploi (tel les étudiants ou les femmes au foyer), les bénéficiaires d'une pension de vieillesse ou d'invalidité, mais aussi des personnes ayant un emploi mais dont le salaire ne permet pas de vivre normalement. Au Luxembourg, la part des travailleurs pauvres ne cesse d’augmenter passant de 14,1% en 2006 à 18,5% cinq ans plus tard. Depuis 2005, les activités d’insertion dans le cadre du RMG sont considérées comme mesure pour l’emploi par l’ADEM. Les personnes en bénéficiant sont, depuis lors, des chômeurs en mesure.

(lb/ L'essentiel Online)

RMG

Le revenu minimum garanti est fixé par la loi. En 2010, il est environ égal à 70% du seuil de pauvreté pour un adulte seul et à 73% pour un ménage composé de deux adultes et deux jeunes enfants après transferts sociaux (57% avant ces transferts).

Seuil de pauvreté

Le seuil de pauvreté est égal à 60% du revenu médian équivalent d'un pays et varie donc d'un pays à l'autre. C’est donc une définition statistique. Au Luxembourg il est actuellement fixé à 3 617 euros.

Le revenu médian

Pour l’OCDE, le revenu médian équivalent est le revenu disponible après transferts, impôts et prestations sociales, en deçà duquel se situe la moitié de la population du Luxembourg. Il tient compte de la taille des ménages.

Ton opinion