Au Portugal – 7 militaires arrêtés après la mort de deux élèves

Publié

Au Portugal7 militaires arrêtés après la mort de deux élèves

Sept militaires ont été arrêtés ce jeudi au Portugal, dans le cadre d'une enquête sur la mort de deux élèves, lors d'un exercice réalisé début septembre, en pleine canicule.

Les deux élèves, âgés de 20 ans, sont morts des suites d'une insolation.

Les deux élèves, âgés de 20 ans, sont morts des suites d'une insolation.

AFP

Ces membres de l'armée de terre, cinq officiers et deux sergents, sont soupçonnés d'atteinte à l'intégrité physique et de non-assistance à personne en danger, a précisé le ministère public. Les deux recrues, Hugo Abreu et Dylan da Silva, âgés de 20 ans, avaient souffert d'une insolation pendant un entraînement de tir pratiqué le 4 septembre, à Alcochete, au sud de Lisbonne, sous une chaleur de plus de 40 degrés. Le premier est décédé le jour même d'un arrêt cardiaque, tandis que le second, né en France mais dont il n'a pas été précisé s'il avait la nationalité française, est mort quelques jours plus tard à l'hôpital de Lisbonne, où il avait été transféré.

«Il est très important que l'on sache ce qui s'est passé, comment et, le cas échéant, qui est responsable», a déclaré jeudi à la presse le ministre de la Défense, Azeredo Lopes. Les circonstances de leur décès ont suscité une vague d'émotion dans le pays, les militaires en cause étant soupçonnés d'abus d'autorité envers les élèves. "Après qu'il était tombé par terre, un sergent l'a forcé à respirer et à avaler de la terre. Ils l'ont assassiné", s'est émue la mère d'une des victimes, Angela Abreu, interrogée par la chaîne de télévision publique RTP.

Selon un rapport d'autopsie cité par l'hebdomadaire Expresso, la mort de Dylan da Silva est due à une insuffisance hépatique et son corps présentait des lésions traumatiques à l'abdomen, à la tête et aux membres. Deux infirmiers militaires avaient déjà été mis en examen, fin octobre, dans le cadre de cette affaire.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion