Au Luxembourg – 880 millions fuient les poches des investisseurs

Publié

Au Luxembourg880 millions fuient les poches des investisseurs

Près de 900 millions d'euros de trop-perçus d'impôts n'auraient pas été réclamés par les opérateurs luxembourgeois en 2010, selon un rapport international.

Plusieurs centaines de millions d'euros de trop-perçus d'impôts n'auraient pas été demandés par les investisseurs du Luxembourg en 2010.

Plusieurs centaines de millions d'euros de trop-perçus d'impôts n'auraient pas été demandés par les investisseurs du Luxembourg en 2010.

Editpress

Les investisseurs luxembourgeois ne tireraient pas tous les profits issus de leurs placements. C'est du moins ce qu'indique le rapport du groupe GOAL, qui précise que les investisseurs du Grand-Duché sont ceux qui enregistrent les plus grandes pertes en Europe dans ce domaine, juste derrière les Britanniques.

«Les Luxembourgeois enregistrent des pertes de 880 millions d'euros en retenues à la source non réclamées sur leur dividendes et revenus», précise l'analyste financier. Autrement dit, plusieurs centaines de millions d'euros ont été laissés en 2010 dans les caisses des États étrangers, alors qu'ils auraient pu être rapatriés légalement au Grand-Duché.

Nombreuses démarches à réaliser

Un chiffre conséquent et cependant difficilement vérifiable, comme l'indique Guy Heintz, directeur de l'administration fiscale, contacté jeudi par L'essentiel Online. «Ce n'est pas un secret de dire que de nombreux fonds de pension installés au Luxembourg investissent de l'argent à l'étranger, mais annoncer un tel chiffre est extrêmement difficile à vérifier. Cela dépend en partie des sommes investies, des accords d'échange entre le Luxembourg et le pays concerné et bien d'autres critères».

Pour les investisseurs du Grand-Duché désireux de récupérer l'ensemble de leur trop-perçu d'impôts, l'unique solution consiste à se référer à la convention fiscale signée entre le Luxembourg et les pays qui ont reçu les investissements. «Mais il y a certainement beaucoup de démarches administratives à réaliser, prévient le directeur des impôts luxembourgeois. D'ailleurs, ces démarches sont entièrement légales et ne regardent en rien l'administration fiscale luxembourgeoise».

(Jmh/L'essentiel Online)

Ton opinion