Automobile au Luxembourg – «A l'Autofestival, les gens sont venus pour acheter»

Publié

Automobile au Luxembourg«À l'Autofestival, les gens sont venus pour acheter»

LUXEMBOURG - Les voitures électriques ne manquent pas de susciter l’intérêt des futurs acheteurs, note Philippe Mersch, président de la Fédération des distributeurs automobiles.

Un flux de visiteurs «continu» sur deux semaines.

Un flux de visiteurs «continu» sur deux semaines.

«Nous sommes plus ou moins en ligne avec nos prévisions faites au début du mois dernier: que cela n’allait pas être un cru exceptionnel, car la situation restait tendue au niveau sanitaire, et que les gens réfléchissent encore beaucoup en termes de motorisations». Philippe Mersch, président de la Fédération des distributeurs automobiles et de la mobilité (Fedamo), juge que le bilan du 58e Autofestival qui vient de s’achever au Luxembourg est «plutôt correct, sans plus».

Parmi les points négatifs, l’aspect festif inexistant, Covid oblige, sans pic de fréquentation. Celle-ci s’est tout de même étalée sur deux semaines, avec un seul dimanche, ce qui s’est traduit «par un flux continu de visiteurs, du premier au dernier jour». S’il n’y a pas de bilan chiffré officiel des commandes, qui varient selon les marques en fonction de la disponibilité des véhicules et des nouveautés, mais aussi des délais de livraison, un constat est indéniable: «Les clients qui venaient, c’était pour acheter. Il y avait eu pas mal de commandes en fin d’année passée, cela s’est prolongé pendant le festival», souligne Philippe Mersch.

Autre constat, l’électromobilité continue de faire des émules dans le pays. «Les gens s’intéressent à la question. Cela ne veut pas dire qu’ils changent directement de voiture, mais ils prennent des renseignements». L’annonce de la prolongation des aides étatiques à l’achat de véhicules électriques, après le 31 mars 2022 - dont les détails doivent encore être précisés - est dans ce contexte une bonne nouvelle pour le secteur . «On se rend compte qu’il faut encore un peu de temps en plus pour continuer à convaincre les gens», conclut le président.

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Ton opinion