Glissement de terrain – A Mondercange, le crassier encore effondré

Publié

Glissement de terrainÀ Mondercange, le crassier encore effondré

MONDERCANGE - À cause des pluies, un glissement de terrain s'est produit cette semaine à l'endroit où sont entreposés des gravats. Au même endroit qu'en 2014.

Le sol a encore bougé du côté de Mondercange. Un glissement de terrain s'est produit dans le crassier, où sont entreposés des gravats, a indiqué dimanche le Collège échevinal de la commune de Mondercange, dans un communiqué. Les faits ont été signalés samedi par une habitante et les services techniques du ministère de l'Environnement, de la commune et de l'entreprise Cloos se sont immédiatement déplacés. Il s'est avéré que le terrain avait effectivement glissé d'une trentaine de mètres sur la partie ouest du site. Les fortes pluies de ces derniers jours, qui ont déplacé de grandes quantités de terre, expliqueraient le phénomène.

Le site avait déjà été victime d'un glissement de terrain en mars 2014. La route entre Esch-sur-Alzette et Mondercange, alors fermée, n'a été rouverte à la circulation qu'en septembre 2017, soit plus de trois ans après les faits. Mais cette fois, la route ne sera pas bloquée.

Une petite partie du bloc qui s'est effondré à l'époque a donc de nouveau bougé. «Le glissement est très superficiel, explique Nancy Arendt, membre du Collège échevinal de Mondercange, contactée par L'essentiel. Il n'y a aucun danger pour la population». Pour autant, elle n'exclut pas «que la terre se détache davantage durant les prochains jours» à cause de la météo. La situation sera de nouveau évaluée jeudi. La partie qui s'est effondrée en 2014 «reste en cours de consolidation».

(PaT/jg/L'essentiel)

Ton opinion