Accidents de la route – «A moto, la moindre erreur se paye cash»

Publié

Accidents de la route«À moto, la moindre erreur se paye cash»

LUXEMBOURG - En l'espace de quelques jours, deux motards sont morts sur les routes du Grand-Duché et plusieurs ont été blessés. La sécurité routière est inquiète.

Mercredi, un motard a percuté un camion et est décédé sur le coup.

Mercredi, un motard a percuté un camion et est décédé sur le coup.

Editpress/Roger Infalt

Mercredi, un motard a percuté un camion et est décédé sur le coup. Quelques jours auparavant, le 9 juillet, un homme en moto a perdu la vie près d'Hesperange. De plus, ce jeudi, un homme a été blessé après avoir été percuté par une camionnette qui ne l'avait pas vu à Asselborn et un autre a perdu le contrôle de son engin, mercredi, à Windhof.

«Le but n'est pas de stigmatiser les motards. Mais ce qui est certain, c'est qu'ils sont plus vulnérables que les automobilistes», explique Isabelle Medinger, directrice de la sécurité routière. Car arrivé à une certaine vitesse, toutes les protections du monde ne servent plus à rien. «Une petite erreur de conduite en voiture peut être amortie par la carcasse. À moto, la moindre erreur se paye cash», ajoute la responsable.

Les routes sinueuses du Luxembourg

Si le phénomène n'est pas nouveau, la sécurité routière appelle à une vraie prise de conscience: «On aura beau faire des campagnes, ce sera difficile. Il faut mettre les grands moyens. Prendre des mesures concrètes. En Allemagne, par exemple, certains tronçons trop dangereux et trop chargés sont interdits aux motards», lance Isabelle Medinger. Une solution radicale, qui n'est pas sûre de faire l'unanimité au Luxembourg. En effet, en été, de nombreux motards venus des Pays-Bas, de Belgique, de France ou d'Allemagne viennent justement au Grand-Duché pour s'adonner à leur passion.

«Nous avons de jolies routes, sinueuses et pittoresques, qui attirent les motards. Ce sont pour eux des routes intéressantes, mais aussi très dangereuses», ajoute-t-elle. De plus, si les accidents impliquant des motos s'enchainent en été, c'est aussi parfois par un manque d'attention des autres conducteurs. «Ils n'ont pas l'habitude de croiser autant de motos le reste de l'année. Il faut donc être encore plus attentif».

(NS/L'essentiel Online)

Ton opinion