Lancement mondial – A quoi pourra bien servir l'iPad?

Publié

Lancement mondialÀ quoi pourra bien servir l'iPad?

Alors que la tablette numérique d'Apple est lancée en France, en Allemagne et en Belgique, le Luxembourg devra encoree attendre. Mais quels sont les attraits de cet appareil?

Commercialisé avec succès aux États-Unis depuis le 3 avril dernier et vendredi dans neuf pays supplémentaires, l’iPad dans ses versions Wi-Fi ou Wi-Fi + 3G semble bien parti pour conquérir aussi le marché européen.

«L’iPad est vraiment fait pour jouir pleinement d’une expérience tactile», lance Jurian Bosman de chez Apple, lors d'une présentation. Et il faut dire que l’appareil ne manque pas d’atouts pour séduire les fans des produits d’Apple. Son écran tactile rétroéclairé par LED de 9,7 pouces ne perturbera en effet pas les habitués du smartphone de la marque, puisqu’il en reprend la même interface utilisateur.

Agrandissement des mails à volonté

On s’y retrouve donc facilement en naviguant à travers les icônes devenues familières aux possesseurs d’iPhone. La grandeur de l’écran multi-touch (attention aux traces de doigts amplifiés, malgré la promesse d’un revêtement conçu pour les éviter) apporte de plus un confort d’utilisation nouveau pour les applications communément utilisées jusqu’à présent sur le smartphone.

Ainsi, l’application de cartographie «Plans» prend une toute autre dimension sur la tablette à la pomme ou encore l’application de messagerie «Mail» qui permet de consulter et manipuler avec facilité son courrier électronique du bout des doigts, grâce à la technologie multi-touch de l’appareil. La dimension de l’écran permet d’afficher aussi bien la liste des messages reçus que leurs contenus. Ces derniers peuvent être agrandis à souhait, comme on peut le faire avec les images ou les pages web du navigateur Safari.

5 000 applications dédiées actuellement

La tablette a-t-elle été conçue pour une utilisation en déplacement? Le format s’y prête. Certes, la taille de l’appareil, bien que très fin avec ses 13,4 mm d’épaisseur, ne permettra pas de le glisser dans sa poche de pantalon, mais offre néanmoins une bonne expérience nomade. Son poids de 680 grammes risque cependant de se faire sentir, si l’utilisateur doit le tenir dans les mains pendant une longue période. À ce propos, les accessoires comme la housse de protection permettant également de poser l’appareil en position inclinée s’avère être plus que nécessaire.

Si l’iPad est capable de faire tourner les quelque 200 000 applications téléchargeables sur l’App Store, seuls 5 000 ont pour le moment été conçues spécialement pour s’adapter à l’écran plus large de la tablette, nous rappelle le responsable de la firme.

Grande plage d'utilisation possible

L’iPad, une liseuse électronique de plus? L’appareil peut en effet stocker un grand nombre de livres électroniques et leur affichage à l’écran peut être modifié en sélectionnant notamment une taille de police différente. Quelques doutes subsistent quant au confort de lecture et la fatigue possible en comparaison avec des tablettes conventionnelles pourvues d’encre électronique, comme le Kindle d’Amazon.

Appareil pour surfer sur le web, s’échanger des e-mails, afficher des photos ou des présentations, lire des livres électroniques, regarder des vidéos, jouer à des jeux? À quoi pourra bien servir le dernier joujou technologique d’Apple? À tout ou partie de ces fonctions, selon l’utilisateur. À chacun donc d’y trouver son bonheur s’il découvre une véritable raison pour s’en procurer un exemplaire.

Michel Annesse

Ton opinion