Au Canada – A vendre: un endroit rêvé pour changer de vie
Publié

Au CanadaÀ vendre: un endroit rêvé pour changer de vie

Un petit coin de paradis est actuellement à vendre sur une presque-île, au Canada. Le mobilier antique est compris dans le prix de vente.

Un petit coin de paradis est actuellement à vendre sur l'île de Terre-Neuve, au Canada, à proximité d'un village appelé Salvage. La presque-île de trois hectares abrite deux maisons d'habitation et quatre bâtiments extérieurs dont des granges et des cabanes de jardin. Les actuels propriétaires, Lisa Rae et Peter Pickersgill y ont vécu durant 45 ans et se sont occupés de tout l'entretien.

C'est à eux qu'on doit le nom du terrain: Pickersgill Premises. Tous deux partent le cœur lourd. «Le point décisif a été mon genou», avoue Lisa Rae Pickersgill face aux médias. Et d'ajouter: «Je n'étais plus capable de prendre en charge la moitié des travaux et ça devenait compliqué de vivre ici. Nous avons 70 ans et aspirons désormais à une vie plus simple».

Deux maisons et un cimetière

Le nouveau propriétaire aurait le droit d'arracher les maisons et d'en construire de nouvelles. Les Pickergill espèrent vivement que cela n'aura pas lieu. «Les maisons sont des capsules temporelles», dit Lisa Rae. «Jadis, Salvage était un village de pêcheurs florissant et nos six maisons formaient le cœur du village», dit-elle. Mais le rendement de la pêche était en constante baisse et un important pont qui reliait la presque-île à la terre ferme a été endommagé par la glace. Dans les années soixante, les habitants ont été relogés et la population de Salvage a stagné à 170 personnes.

A part cela, personne ne vit sur la presque-île. Les deux maisons d'habitation ont été construites en 1912 et 1914 par James Burden, un constructeur de bateaux et forgeron et Andrew Dunn, un pêcheur. On y trouve également une grange, deux autres bâtiments et une toilette extérieure, ainsi qu'un cimetière où reposent sans doute la plupart des habitants défunts de Salvage.

Le terrain de trois hectares sur lequel se trouve les six bâtiments coûte 350 000 dollars canadiens (l'équivalent de 233 000 euros). Tout le mobilier et les objets se trouvant à l'intérieur des maisons sont compris dans le prix. De nombreux meubles datent d'il y a 150 ans et la grange abrite l'ancien attirail de pêche.

(L'essentiel/age)

Ton opinion