Luxembourg – A Venise pour parler de la pénurie de terrains

Publié

LuxembourgÀ Venise pour parler de la pénurie de terrains

LUXEMBOURG/VENISE - Le Grand-Duché renforce sa présence à la Biennale d'architecture de Venise, où le pavillon luxembourgeois parle de l'importance des terrains à bâtir.

«L’importance de la propriété du sol dans l’architecture et l’urbanisme». C'est le thème développé par le pavillon luxembourgeois à la Biennale d'architecture de Venise, qui a été inauguré jeudi soir. Organisé par le Luxembourg Center for Architecture en collaboration avec l’Université du Luxembourg, le projet dont les curateurs sont Andrea Rumpf et Florian Hertwick s'inquiète de la remise en cause des villes européennes en raison d'une «pression démographique croissante et un manque de terrains constructibles».

«Vous mettez le doigt sur un problème qui n’est pas étranger au Luxembourg. La pénurie de terrains constructibles est un grand défi dans de nombreux pays et le thème central de cette Biennale en témoigne» a affirmé le secrétaire d'État à la Culture, Guy Arendt (DP) lors de l'inauguration du pavillon.

La Biennale doit ouvrir ce samedi pour durer jusqu'au 25 novembre prochain. Le Luxembourg renforce sa présence en faisant passer l'investissement pour la manifestation à 350 000 euros, soit une hausse de 50% par rapport aux éditions précédentes, précise le ministère, contacté par L'essentiel. Le pavillon du Grand-Duché est installé dans les Sale d'Armi, au cœur de l'Arsenale, un des lieux les plus fréquentés de la Biennale.

(JW/L'essentiel)

Ton opinion