Cité grenobloise – Absents, les dealers laissent un mot d'excuse

Publié

Cité grenobloiseAbsents, les dealers laissent un mot d'excuse

Cette affichette avertit poliment les «consommateurs» de la réouverture prochaine de leur lieu de deal favori, déserté après des raids policiers.

Les habitants d'une cité chaude ont découvert une affichette dans leur cour.

Les habitants d'une cité chaude ont découvert une affichette dans leur cour.

Dauphiné Libéré

«Fermeture exceptionnelle. Toutes nos excuses. Réouverture prochainement. Merci de votre compréhension». Ce type d’affichette orne habituellement les devantures de boulangeries ou de bars-tabacs. Sauf que les habitants de la cité Mistral, à Grenoble (France), l’ont découverte dans leur cour, le week-end dernier.

Pas de commerces à l’horizon. En revanche, le coin est le rendez-vous des revendeurs de stupéfiants. Or, ces derniers ont depuis peu déserté la zone après une série d’arrestations et de saisies de drogue, note Le Dauphiné Libéré.

Les dealers auraient-ils donc pris des vacances? La police avoue ne pas avoir vérifié l'origine de l'affichette, écrite à la main. «Mais on peut espérer que l’action des services de police y est un peu pour quelque chose», s'est hasardé le directeur départemental de la sécurité publique. Le quartier, situé au sud de la ville française, est devenu une zone de sécurité prioritaire l’an dernier.

(L'essentiel/arg)

Ton opinion