Automobile – Accumalux met en boîte les batteries

Publié

AutomobileAccumalux met en boîte les batteries

KOCKELSCHEUER - Sous votre capot se cache peut-être un boîtier de batterie fabriqué au Luxembourg.

Charles-Louis Ackermann est le président d'Accumalux SA.

Charles-Louis Ackermann est le président d'Accumalux SA.

L'essentiel

Au départ, en 1906, il y avait la Poudrerie de Luxembourg. Celle qui fournissait les explosifs entre autres à l'ARBED. En 1976, en prévision de la fermeture des mines de fer, la société diversifie ses activités. Un virage complet puisqu'elle crée Accumalux SA, une entreprise de… conception et de fabrication de bacs et de couvercles de batteries. Et ça marche! «Nous sommes aujourd'hui le numéro 1 en Europe et 2 dans le monde», affirme Charles-Louis Ackermann, président d'Accumalux depuis 2002.

L'entreprise emploie plus de 160 personnes au Luxembourg mais est aussi présente en République tchèque, Bulgarie, Égypte et Australie. Avec près de 300 collaborateurs dans le monde, elle fabrique annuellement 20 millions de ces boîtiers, tous destinés à l'export, dans plus de 50 pays. Ses principaux clients se nomment Enersys, JCI, Exide, Moll ou Banner. Si le marché automobile représente 70 % de ses ventes annuelles, la société développe par ailleurs une gamme de bacs de batteries de secours, pour les banques, centrales nucléaires et hôpitaux. Mais aussi des batteries de traction pour élévateurs électriques, voiturettes de golf et bientôt pour les voitures électriques.

Pour les années à venir, Accumalux Groupe veut «continuer à s'internationaliser», en privilégiant les marchés émergents (Brésil, Russie, Inde, Chine) et aux États-Unis, «l'un des gros marchés». «La difficulté, c'est que les grands fabricants de batteries américains conçoivent eux-mêmes leurs boîtiers».

Joseph Tripodi

Ton opinion